tout de même

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

tout de même \tu də mɛm\

  1. (Vieilli) De la même manière.
    • Il aurait pu réussir tout de même avec d’autres moyens.
    • Toute la journée dans un baquet jusqu’à mi-corps, à la pluie, à la neige, avec le vent qui vous coupe la figure ; quand il gèle, c’est tout de même, il faut laver ; il y a des personnes qui n’ont pas beaucoup de linge et qui attendent après ; si on ne lavait pas, on perdrait des pratiques. — (Victor Hugo, Les Misérables, I, VII, X, Albert Lacroix et Cie, Paris, 1862)
    • Elle entoure d’un bras la taille du jeune dieu, et, d’une main agile, tâtant sous la feuillée le fragile objet dérobé aux regards, le découvre, le débarrasse, en fait jaillir la pulpe charnue, tout de même qu’elle s’y fût prise pour peler des châtaignes. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 23.)
  2. Malgré ce qui vient d’être dit, en dépit de ce qui est arrivé ou pourrait arriver.
    • Il a fait tout ce qu’il fallait pour échouer ; il a réussi tout de même.
    • Quoique vous soyez en retard, entrez tout de même.
    • Tout de même, vous ne ferez pas cela.
  3. Pour renforcer une expression, pour insister ou pour protester.
    • Elle aimait aussi à répéter « tout de même », qu’elle prononçait « tout te même », d’une façon que je n’ai plus entendue, où l’accent nasal prenait un air impertinent et bon enfant à la fois. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 101)
    • Cet intérieur de célibataire, tout de même, ça manquait de ménage. Cette table de bois nu, lamais lessivée sans doute, et ce papier des murs méritait d'être changé. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • O.K., je lui ai donné vingt dollars, elle m'a dit qu'elle n'avait plus rien dans son frigo. Ce n'est pas la fin du monde, tout de même. — (Cynthia Reese, Le bébé du bout du monde, traduit de l'américain, éditions Harlequin (Prélud'), 2007, chap. 8)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]