versure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) Du latin versura (« versement »).
(Nom 2) De l’italien versura issu du précédent et, pour le sens, apparenté à verste, au latin versus (« mesure agraire valant cent pieds carrés »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
versure versures
\vɛʁ.syʁ\

versure féminin

  1. (Rare) Versement d’eau, écoulement.
    • Grâce à ses versures abondantes, elle [une source] permit l'irrigation des jardins riverains, appartenant aux Pères Minimes.
    • Longtemps ses [la fontaine des Augustins, à Aix] versures, c'est-à-dire l'eau qui s'écoulait du bassin, ont été utilisées pour remplir le bassin de la gare afin d'alimenter le train des Alpes.
  2. Emprunt fait auprès d'une personne, d'un organisme, pour en rembourser un autre.
    • Le premier trait en est la prolifération, reflet inversé de la prolifération des acquis dans le modèle orthodoxe : la versure, emprunt contracté pour payer les arrérages d'un autre emprunt, est sans doute une pratique assez courante [...]. — ( Europe: revue littéraire mensuelle, Éd. Denöel, 2000)
    • L'emprunt qu'un débiteur imprudent fait à l'un pour rembourser l'autre est une versure, qui tourne la difficulté sans la résoudre. — (Vie et Langage, Numéros 22/23, page 174, année 1954)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
versure versures
\vɛʁ.syʁ\

versure féminin

  1. (Métrologie) Unité de mesure correspondant à 123 ares.

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean Baptiste Bonaventure Roquefort, (1-778 p.), 1808