à perte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Composé de à et perte.

Locution adverbiale[modifier | modifier le wikitexte]

à perte /a pɛʁt/ invariable

  1. En faisant une perte.
    • En Assyrie, en Égypte, l’intermédiarat existait, et, aussi, le prêt avec intérêt. Les paysans, manquant de blé, empruntaient des lingots d’or ou d’argent pour s’en procurer ; puis, quand il leur fallait rendre ces lingots, ils vendaient la récolte à perte, naturellement, à des trusteurs qui devinrent peu à peu maîtres du marché. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p. 172)
    • La vente à perte est interdite en France, sauf pendant les soldes.
    • Travailler à perte se dit d’une entreprise dont les profits ne couvrent pas les dépenses.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]