arceo

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’indo-européen commun *ark [1] qui donne arca (« caisse, coffre ») et, en grec ancien ἀρκέω, arkéô (« écarter ») ; apparenté à ἀλκή, alkê (« défense, force »).
Le Dictionnaire étymologique latin [2] explique : « le sens propre de arceo est « contenir, enfermer ». Ce sens se retrouve dans coerceo. Appliquée à un fleuve, à une foule, aux passions, l’idée de « contenir » a donné naissance à celle de « réfréner, réprimer ». Coerceo a le même sens et y joint, en outre, celui de « punir ». Exercitus (« armée ») semble avoir été d'abord un substantif abstrait signifiant « exercice ». Puis il a passe au sens concret de troupe sous les armes, et de troupe en général. Certains sens du grec ἀρκέω se rapprochent de arceo ; mais, par d'autres acceptions, les deux verbes sont si éloignés l’un de l’autre que la parenté reste douteuse. »

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

arcĕo, infinitif : arcēre, parfait : arcŭi, supin : arcitum /Prononciation ?/ transitif (conjugaison)

  1. Enfermer, tenir enfermé, contenir, retenir.
    • alvus arcet quod recipit. (Cicéron)
      l'estomac tient enfermé ce qu'il reçoit.
    • videbam audaciam tam immanem adulescentis furentis non posse arceri oti finibus. (Cicéron)
      je voyais que cette audace inouïe d'un jeune furieux ne pourrait rester dans les bornes d'une vie tranquille.
    • Orbis caelestis extimus, qui reliquos omnes complectitur, summus ipse Deus, arcens et continens ceteros. (Macrobe, Com. in Somnium Scipionis, I, XVII)
      le plus élevé, le plus lointain, celui qui enveloppe tout le reste, est le souverain Dieu lui-même, qui dirige et qui contient tous les autres. (traduction)
  2. Écarter, tenir à l'écart, repousser, détourner, empêcher de.
    • odi profanum vulgus et arceo, Horace
      je hais la foule profane et je l'écarte.
    • arceor aris, Ovide
      on m'éloigne des autels.
    • finibus hostis arcendus est, Senèque
      il faut écarter l'ennemi des frontières.
    • arcere aliquem aditu, Live
      empêcher quelqu'un d'approcher.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Félix Gaffiot, Dictionnaire latin français, Hachette, 1934 (arceo)
  • [1] Julius Pokorny, Indogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959, en ligne
  • [2] Michel Bréal et Anatole Bailly, Dictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885, en ligne
  • Charlton T. Lewis & Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 (arceo)