bain-marie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin médiéval balneum Mariae (« bain de Marie »), en référence à l’alchimiste Marie la Juive (IIIe siècle av. J.-C.), à qui l’on attribue également l’origine de certains ustensiles de laboratoire et l’emploi de la technique comme outil. La première attestation en latin Balneum Mariae date du début du XIVe siècle, dans le Rosarium attribué à Arnaud de Villeneuve.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bain-marie bains-marie
/bɛ̃.ma.ʁi/
Un bain-marie utilisé pour faire fondre du chocolat.

bain-marie /bɛ̃.ma.ʁi/ masculin

  1. (Cuisine) Récipient partiellement rempli d’un liquide qui est généralement de l’eau ou de l’huile, sur lequel on place un autre récipient contenant une préparation à cuire ou à réchauffer.
    • La coloration des crayons était autrefois presque uniquement obtenue avec le racine d’orcanette restant, au bain-marie, en contact avec la matière grasse. (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924, p.131)
    • (Figuré) Rien ne va changer. Une humanité au bain-marie, des dévastations, des convulsions, beaucoup de bla-bla, presque plus de littérature. (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 709)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]