christianisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Emprunté au latin christianismus.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
christianisme christianismes
/kʁis.tja.nism/

christianisme /kʁis.tja.nism/ masculin

  1. (Au singulier) Religion des chrétiens.
    • Les Chérokées ont renoncé à la superstition pour embrasser le christianisme. (Anonyme, Civilisation des Indiens Chérokées, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Le livre de M. Charles Baudelaire intitulé Les Fleurs du Mal est un défi jeté aux lois qui protègent la religion et la morale. […].A côté de ces pièces et de quelques autres où l’immortalité de l’âme les plus chères croyances du christianisme sont mises à néant, il en est d’autres qui sont l’expression de la lubricité la plus révoltante: […]. (Rapport de la Direction Générale de la Sûreté publique du 7 juillet 1857, au Ministre de l’Intérieur)
    • J'ai donné comme exemples remarquables de mythes ceux qui furent construits par le christianisme primitif, par la Réforme, par la Révolution, par les mazziniens ; […]. (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • […] elle provoque souvent la conversion au judaïsme de membres du Clergé, tel ce Wicelinius, aumônier du duc Conrad de Metz, et qui, une fois devenu juif (vers l'an 1000), écrivit un pamphlet contre le christianisme. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le Judaïsme a eu la bonne fortune de tenir sa Thora pour hébraïque (même si, comme le crient à juste titre les Samaritains, il en a modifié la graphie); et l’Islam n'a jamais cru son Coran chinois ou corse : le Christianisme, lui, se trompe depuis des lustres sur la langue de ses textes fondateurs : c’est énorme; et c’est ainsi. (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome I, « L’hébreu du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1987, 1987, p. 170)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]