confrérie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir confrère et -erie

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
confrérie confréries
/kɔ̃.fʁe.ʁi/

confrérie /kɔ̃.fʁe.ʁi/ féminin

  1. Compagnie de personnes associées pour quelque objet.
    • La confrérie des archers de Saint-Sébastien avait fait afficher, en manière de prix, cinq plats et trois cafetières d'étain, plus six cuillers à café en argent pour le dernier oiselet abattu. (Charles Deulin, Cambrinus,)
    • On voit par le statut ici reproduit que les maréchaux, les férons, les serruriers et les taillandiers formaient, à Abbeville, une seule corporation industrielle et une même confrérie religieuse sous l'invocation de saint Eloy; […]. (Augustin Thierry, Recueil des monuments inédits de l'histoire du Tiers État, vol.4, 1870, p.286)
    • Bannis de Lyon en 1420, les juifs s'établirent à Trévoux (Ain) et y formèrent de puissantes confréries, s'occupant principalement de l'étirage de l'or et de l'argent. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]