empyrée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Empyrée

Français[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

empyrée masculin (Au singulier)

  1. (Littéraire) Variante de Empyrée, partie du ciel la plus élevée, que les anciens regardaient comme le séjour des divinités célestes.
    • […] mais s'il consent à tirer de son arrière-boutique – le cabinet particulier comme il l’appelle – une bonne vieille bouteille, alors mon cher, on peut se croire dans l’empyrée. (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842, traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Enfants, dans vos yeux éclatants
      Je crois voir l’empyrée éclore :
      Vous riez comme le printemps
      Et vous pleurez comme l’aurore. (Victor Hugo, L’Art d'être grand-père, 1877)
    • Il est vrai qu’à ce moment les applications du monorail se multipliaient, et l’anxiété de Tom n’était détournée des hauteurs de l’empyrée que par des menaces plus immédiates et des symptômes d’innovations plus rapprochées du sol. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.18, éd. 1921)
    • Le sanglier finit parfois aussi misérablement sur un étal ; mais jusqu’à son heure ultime, il résiste ; et il a souvent la joie posthume de se voir exposé intact, avec tous ses poils, chez Chatriot ou en quelque autre lieu de luxe ; car le sanglier ne quitte guère l’empyrée. (Boris Vian, Notes d’un naturaliste amateur, 1953)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]