gauloiserie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de gaulois.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
gauloiserie gauloiseries
/ɡo.lwa.zʁi/

gauloiserie /ɡo.lwa.zʁi/ féminin

  1. Caractère de ce qui est d’une gaieté vive et libre, inspiré par l’esprit gaulois.
    • On aime à opposer-écrit J. Huizinga - l’esprit gaulois aux conventions de l’amour courtois […]., Or la gauloiserie, aussi bien que la courtoisie, est une fiction romantique. (Denis de Rougemont, L’Amour et l’Occident, édition de 1946)
    • Cependant, rassurez-vous : même éduqué dans ce lamentable esprit de gauloiserie, Damien ne s’est pas montré trop obtus et a obtenu ses examens en Prevention du harcèlement sexuel. (Alexandre Lacroix, Pourquoi sont-ils les champions du politiquement correct?, in "Philosophie magazine", novembre 2008)
  2. (Par métonymie) Propos, plaisanterie un peu leste, gaillardise.
    • Note : Le plus souvent employé au pluriel.
    • « Dans la bouche de Pastouré, disait M. Cabissol qui aimait les grosses gauloiseries, cela sonne comme le nom d’un musicien qui serait artilleur ! ». (Jean Aicard, L’Illustre Maurin, 1908)

Références[modifier | modifier le wikitexte]