gevell

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Breton[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1499) Du moyen breton gueuell [1], apparenté au gallois gefell (« jumeau »). Emprunté au latin gemellus [2].

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

gevell /ˈɡeː.vɛl/

  1. Jumeau.
    • An ankounac'h zo breur gevell d'ar marv. (Kroaz Breiz, n° 25, p.13.)
      L'oubli est le frère jumeau de la mort.
    • Breudeur gevell int. C'hoarezed gevell int. (Nouvelles conversations en breton et en français, Saint-Brieuc, 1857, p. 46.)
      Ils sont frères jumeaux. Elles sont sœurs jumelles.
    • Kerez gevell.
      Des cerises jumelles.
    • (Informatique) Restroù gevell.
      (Office de la langue bretonne)
      Fichiers jumeaux.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin gevell
/Prononciation ?/
gevelled
/Prononciation ?/
Féminin gevellez
/Prononciation ?/
gevellezed
/Prononciation ?/

gevell /ˈɡeː.vɛl/ masculin

  1. Jumeau.
    • rak kement e taole dezhañ e vab « Salaun » m'o pije touet e oant daou c'hevell, div graoñenn gouezhet a-ziwar an hevelp skourr. (Jarl Priel, Va zammig buhez, Al Liamm, 1954, p. 13-14.)
      car son fils « Salaun » tenait tellement de lui que vous auriez juré qu'ils étaient deux jumeaux, deux noix tombées de la même branche.

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

gevell /ˈɡeː.vɛl/ masculin (pluriel gevelloù)

  1. Mâchoires d'un étau, pièces jumelles d'outillage.

Références[modifier | modifier le wikitexte]