hérétique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin haereticus, du grec ancien αἱρετικός, hairetikós → voir hérésie.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hérétique hérétiques
/e.ʁe.tik/

hérétique /e.ʁe.tik/ masculin et féminin identiques

  1. Qui est relatif à l’hérésie.
  2. Qui soutient quelque hérésie, qui est engagé dans une hérésie.
    • Mais quand il s'aperçut de la vanité de ses efforts et que, d'autre part, il vit l'Église menacée dans son existence par le développement prodigieux pris par les sectes hérétiques, il changea brusquement d'attitude. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
hérétique hérétiques
/e.ʁe.tik/

hérétique /e.ʁe.tik/ masculin et féminin identiques

  1. (Substantivement) Celui qui soutient une hérésie.
    • On laisse à ces chiens pourris une vie qu'ils ne méritent pas ; au lieu de bénir leurs juges, ils en profitent pour insulter aussitôt et l'Église et le roi. Les Templiers sont des hérétiques... (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer »)
    • …des hérétiques de la secte de Lao-Tseu ont trouvé leur doctrine écrite dans les phrases où Confucius avait reconnu la sienne. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • …car il court le bruit, assez fondé, que le très saint Ordre du Temple de Sion nourrit bon nombre d’hérétiques dans son sein, et que Brian de Bois-Guilbert en fait partie. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Plus la lutte contre les schismatiques s'aggrave, plus l'Église s'acharne contre les juifs, qu'elle soupçonne d'être de connivence avec les hérétiques. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • …on ne peut pas honnêtement ignorer un conflit […] entre hérétiques alaouites et musulmans strictement orthodoxes ou sunnites, en Syrie, sous le régime du président Hafiz al-Asad. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.128)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]