jalousement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de jaloux, par son féminin jalouse, avec le suffixe -ment.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

jalousement /ʒa.luz.mɑ̃/

  1. Avec jalousie, par jalousie.
    • Aimer jalousement.
    • Il observait jalousement les progrès de son rival.
  2. Avec obstination, dans le but de ne pas être privé de quelque chose.
    • Fief de l’évêque d’Avignon, Bédarrides avait gardé une certaine indépendance, qu’elle défendait jalousement. Aussi chaque fois que l’évêque cherchait à introduire à Bédarrides les mesures restrictives prises dans le Comtat, les consuls leur opposait-il une fin de non-recevoir. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Pourtant je tiens jalousement à l’avertissement lancé par Homère aux Grecs dans L’Iliade et par Tyrtée dans les Élégies : « C’est une faiblesse déraisonnable que de se décharger sur la divinité de la responsabilité d’une morale et d’un ordre public » — Dieu, Allah ou quel qu’il soit. (P. J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]