moulage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) De mouler, avec le suffixe -age.
(Nom 2) De moudre, par les formes où le « l » se substitue au « d », avec le suffixe -age.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
moulage moulages
/mu.laʒ/

moulage /mu.laʒ/ masculin

  1. (Sculpture, modelage) Action de mouler ou résultat de cette action.
    • La seconde œuvre importante de M. de Wailly aux Archives est relative aux sceaux du moyen âge. Il avait, nous l'avons dit, posé et développé dans ses Éléments de Paléographie les règles de critique à suivre pour leur étude. Il fournit les moyens d'examiner et de comparer ces curieux petits monuments, en décidant l'administration des Archives a créer une collection de moulages. (Henri Wallon, Notice sur la vie et les travaux de M. Joseph-Natalis de Wailly, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres , dans les Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1888, vol.32, n°6 , p. 559)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
moulage moulages
/mu.laʒ/

moulage /mu.laʒ/ masculin

  1. Action de moudre.
    • Je ne puis pas comprendre que ce moulin, qui est à une grande demi-lieue de La Fère, n'ait pas l'eau nécessaire pour son moulage (Lettres de Colbert, V, 172.) Mécanisme qui, dans un moulin, fait tourner les meules.
    • (Droit coutumier) Droit que les vassaux payaient au seigneur pour faire moudre leur grain au moulin banal. Portion de farine prélevée par le meunier.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]