tourelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Mot composé de tour et -elle.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
tourelle tourelles
/tu.ʁɛl/

tourelle /tu.ʁɛl/ féminin

  1. (Architecture) Petite tour.
    • Hermann était, […], resté debout contre un des supports massifs de la cheminée, écoutant le bruit du vent dans les hautes tourelles. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Ces arcs-boutants massifs sont creux à partir de quelques pieds du sol, et se terminent par une sorte de tourelle qui communique avec l’intérieur du donjon. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • C'est un de ces petits châteaux de Touraine, blancs, jolis, à tourelles sculptées, brodés comme une dentelle de Malines. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Les tourelles connues de deux ou trois châteaux voisins lui faisaient, pour les éviter, décrire quelques détours, puis il se perdait dans la campagne ou dans la forêt, très loin, au diable vert. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
  2. (Militaire) (Marine) Tour cuirassée, tournant souvent sur elle-même, et qui sert à abriter des canons.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]