États généraux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Pluriel
États généraux
\e.ta ʒe.ne.ʁo\

États généraux \e.ta ʒe.ne.ʁo\ masculin pluriel

  1. (Histoire) Ensemble d’assemblées exceptionnelles, composées des trois ordres, la noblesse, le clergé et le tiers état, convoquées, sous l’Ancien Régime, par le roi de France pour traiter d’une crise politique.
    • En décembre 1788, Louis XVI convoqua, pour le 1er mai 1789, les Etats-Généraux, dont on n’avait pas entendu parler depuis près de 175 ans (1614). — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (En particulier) Ceux de 1789, qui débouchèrent sur la révolution française.
  3. (Québec) Consultation politique ou série de consultations ayant pour but de faire le point sur un domaine entier de la législation, du gouvernement et d’enjeux de société, avec un large spectre d’intervenants (par ex. ministres, fonctionnaires, divers OSBL, simples citoyens). Peuvent être organisés autant par l’État que par un OSBL.
    • Les États généraux sur l'éducation (1995-1996)
    • Les États généraux du Canada français (1967)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]