à bout de bras

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Adverbe
à bout de bras
\a bu də bʁa\

à bout de bras \a bu də bʁa\

  1. En portant, difficilement, à l’extrémité de la main, les bras tendus.
    • Le berger hausse l'enfant à bout de bras au-dessus de sa tête — (GIONO, Le Grand troupeau, 1931, p. 267.)
    • Elle a dû accoucher vers quatre heures de l’après-midi, car au coucher du soleil elle criait en avançant vers le village en levant son gosse à bout de bras. — (Henri Charrière, Papillon, Robert Laffont, 1969)
    • Maintenant, elle courait le long du quai, tenant à bout de bras la tarte dans sa boîte en carton, tel un coureur de relais son bâton. — (David Lodge, Hors de l’abri, 1993, Éditions Rivages, 2014)
  2. (Sens figuré) En faisant tout son possible pour maintenir en l’état ou pour consolider une situation.
    • L’Algérie nous coûte, c’est le moins qu’on puisse dire, plus cher qu’elle ne nous rapporte, a dit de Gaulle. La France n’a aucun intérêt à porter à bout de bras l’existence des populations dans une Algérie qui n’offrirait rien en échange de ce qu’elle aurait à demander. — (Jean-Pax Méfret, Jusqu'au bout de l’Algérie française : Bastien-Thiry, Pygmalion, 2010)
    • De fait, c’était elle qui tenait la petite famille à bout de bras pour la vie pratique. Face aux épreuves, cette femme d’apparence effacée, pratiquement illettrée, faisait montre d’une volonté obstinée et d'une sagesse venue de l’âme populaire. — (François Cheng, Le Dit de Tianyi, Albin Michel, 2012, chap.3)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]