à mi-chemin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

à mi-chemin \a mi.ʃmɛ̃\, \a mi.ʃə.mɛ̃\

  1. (Familier) À distance égale des deux points mentionnés.
    • Un dimanche après-midi, alors que j'étais de semaine, occupé au bureau des brigades à copier des signalements, un télégramme arriva de Lothiers, grosse agglomération située sur la route nationale, à mi-chemin entre Châteauroux et Argenton. — (Ignace-Émile Forestier, Gendarmes à la Belle Époque, Éditions France-Empire, 1983, p.65)
    • Ils ont trouvé un fonds de café-épicerie-bois-charbons dans un quartier décentré, à mi-chemin de la gare et de l’hospice. — (Annie Ernaux, La place, Livre de Poche, p. 51)
    • Pour ce faire, nous devons aller, entre autres, nous approvisionner en beurre à la laiterie qui se situe à mi-chemin entre Aumale et Gourchelles, plus précisément à Quincampoix-Fleuzy. — (François Fouquet, ‎Jacques Papin, Le sixième homme: un adolescent dans le maquis du pays de Bray, Éditions Cheminements, 2006, page 161)
  2. À la moitié du parcours ou de la distance.
    • Le moineau friquet serait un moineau resté à mi-chemin de l’évolution dont son frère des villes a parcouru le cercle entier; au lieu du moineau citadin, ce serait le moineau paysan. — (Eugène Rambert, Chants d’oiseaux: monographies d’oiseaux utiles, 1894)
  3. (Familier) À valeur moyenne entre les deux points mentionnés.
    • Une classe abstraite se trouve à mi-chemin entre les interfaces et les classes. — (Programmation_Java/Classes abstraites dans la bibliothèque Wikilivres Article sur Wikilivres)
    • Les Tchouktches disent qu’après un certain temps en mer l’homme se métamorphose en tèryky. Les tèryky sont des créatures à mi-chemin entre l’être humain et le phoque qui errent éternellement entre les deux mondes. — (Monique Salzmann, Pourquoi la mythologie ?, 2006, ISBN 9782844180759)

Traductions[modifier le wikicode]