écumer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Dénominal de écume, en ancien français escumer. Ce qui est intéressant avec ce dénominal, c’est qu’il présente les deux sens antinomiques :
Faire, donner de l’écume → voir peuple et peupler, alors que le latin populo signifie « dépeupler » ;
Ôter, prendre de l’écume → voir plume et plumer, alors que le latin plumo signifie « se couvrir de plumes ».

Verbe [modifier le wikicode]

écumer \e.ky.me\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se couvrir d’écume.
    • La mer écume.
    • Ce vin, cette bière écume.
    • Son cheval commençait à écumer.
  2. (Sens figuré) Manifester vivement sa colère.
    • Cet homme écumait de colère, de rage.
    • Napoléon, on le sait par cent relations, le semonce aussi devant témoins, devant les aides de camp et devant le Conseil d’État, sans aucun ménagement, et, quand la colère écume sur ses lèvres, il n’hésite même pas à lui rappeler Lyon, sa période terroriste, et à le qualifier de régicide et de traître. — (Stefan Zweig, Joseph Fouché, Grasset, 1969, page 155)
    • J'écume de colère, et les yeux me sortent de la tête. — (Alfred de Musset, Fantasio, Éditions Gallimard, 2003, page 104)
  3. Débarrasser de l’écume.
    • Écumer le pot, la marmite.
    • Quand j’entrai, ma mère, courbée sur le foyer, écumait le pot-au-feu. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, page 142)
    • Mais, dites-moi, Thérèse, n’avez-vous pas mis aujourd’hui le pot-au-feu ?
      — Je l’ai mis, monsieur, et même il n’est que temps que j’aille l’écumer.
      — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy, 1881 ; réédition Le Livre de Poche, 1967, page 15)
    • Écumer du sucre, des confitures, du sirop.
  4. (Sens figuré) Faire le métier de pirate.
    • Écumer les mers, écumer les côtes : Exercer la piraterie.
    • Quand vint la Révolution, j’avais fait du chemin, et j’étais à mon tour devenu capitaine d’un petit bâtiment marchand assez propre, ayant écumé la mer quinze ans. — (Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires, 1835)
  5. (Par extension) Piller, rafler l’argent disponible.
    • Un soir, chez elle, il se mit à pleurer, il lui demanda un emprunt de cent francs, pour payer sa bonne. Et Nana, attendrie et égayée par cette fin du terrible bonhomme qui écumait la place de Paris depuis vingt années, les lui apporta [...]. — (Émile Zola, Nana, Georges Charpentier, Paris, 1880)
  6. Chercher, fouiller et prendre çà et là.
    • Il va partout écumer des nouvelles.
    • Ces logiciels vendus clé en main n’agissent pas qu’après la réception des CV. Ils peuvent également écumer Internet à la demande, lors d’une création de poste, pour rechercher la perle rare sans même qu'une offre d’emploi n’ait été émise. — (Paul Conge, Robots recruteurs : comment ils vous chassent, letudiant.fr, 6 décembre 2016)
    • Les yeux d’un recruteur, qui a déjà écumé 200 CV, ne s’arrêteront sur le vôtre qu’une fraction de secondes. — (Mylène Sacksick, Comment faire la différence sur un CV ?, site lhotellerie-restauration.fr, 24 décembre 2021)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]