écumer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) Déverbal de écume, en ancien français escumer. Ce qui est intéressant avec ce déverbal, c’est qu’il présente les deux sens antinomiques :
Faire, donner de l’écume → voir peuple et peupler, alors que le latin populo signifie « dépeupler » ;
Ôter, prendre de l’écume → voir plume et plumer, alors que le latin plumo signifie « se couvrir de plumes ».

Verbe [modifier]

écumer \e.ky.me\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Se couvrir d’écume.
    • La mer écume.
    • Ce vin, cette bière écume.
    • Son cheval commençait à écumer.
  2. (Figuré) Manifester vivement sa colère.
    • Cet homme écumait de colère, de rage.
    • Napoléon, on le sait par cent relations, le semonce aussi devant témoins, devant les aides de camp et devant le Conseil d’État, sans aucun ménagement, et, quand la colère écume sur ses lèvres, il n’hésite même pas à lui rappeler Lyon, sa période terroriste, et à le qualifier de régicide et de traître. — (Stefan Zweig, Joseph Fouché, Grasset, 1969, page 155)
  3. Débarrasser de l’écume.
    • Écumer le pot, la marmite.
    • Écumer du sucre, des confitures, du sirop.
  4. (Figuré) Faire le métier de pirate.
    • Écumer les mers, écumer les côtes : Exercer la piraterie.
  5. (Par extension) Piller, prendre çà et là.
    • Écumer les affaires, les maisons de jeu.
    • Il va partout écumer des nouvelles.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]