éruption

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : eruption

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin eruptio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éruption éruptions
\e.ʁyp.sjɔ̃\

éruption \e.ʁyp.sjɔ̃\ féminin

  1. Jaillissement de matières expulsées.
    • Je voyageois en Italie : arrivé à Naples, je m'empressai de visiter ce fameux Vésuve, dont la première éruption éclata, selon quelques auteurs, sous l'empereur Titus, l'an soixante-dix-neuf de notre ère, et coûta la vie au célèbre Pline. (E.-F. Lantier, Voyages d'Antéor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.V (avant-propos))
    • L’éruption du puits en cours de forage.
    • Une éruption de liquide de refroidissement, au radiateur.
  2. (Médecine) Poussée de taches, de pustules, de boutons qui paraissent à la peau.
    • Une éruption caractéristique couvrit le corps du bébé. C’était une scarlatine d’espèce maligne, qui devait nécessairement amener une inflammation interne. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Elle en avait contracté l’eczéma de la face, une éruption suintante qui la dévorait de sa brûlure atroce. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La fièvre aphteuse (cocotte), grave chez les bovidés, peut être transmise à l'espèce humaine. Elle donne lieu alors à une stomatite caractérisée par la fièvre et une éruption de grosses vésicules qui ont pour siège d'élection la face dorsale de la langue. (Docteur Gaston Variot, Traité d'hygiène infantile, Doin, 1910, p.300)

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]