être charrette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIXe siècle) L’expression vient des étudiants architectes aux Beaux-Arts qui, lorsqu’ils rendaient leurs loges — exercices de projet en une journée —, transportaient leur rendu depuis leurs ateliers jusqu’à la salle des rendus (actuel Palais des études) avec des charrettes de quatre-saisons, sur lesquelles ils finissaient leurs dessins inachevés pendant le trajet. → voir charrette

Locution verbale [modifier]

être charrette \ɛ.tʁə ʃa.ʁɛt\ (se conjugue, voir la conjugaison de être)

  1. (Propre) (Architecture) Être en retard ou à la limite pour le rendu d’un projet.
    • Ainsi, la direction du studio pour laquelle je travaille était charrette sur un projet, elle m’a donné le week-end pour lui faire une proposition, la proposition a plu à ses clients ; la semaine suivante j’étais embauché. (Le Français dans le monde, no 294, page 6, 1998, Librairies Hachette et Larousse)
    • J’étais épuisé, j’avais froid, j’étais charrette et devais repasser à l’agence le soir même pour une énième nuit blanche. (Anna Gavalda, La Consolante, page 30, 2008)
  2. (Par extension) Être débordé de travail.
    • "Ne comptez pas sur moi ce soir, je suis charrette"
Note[modifier]
L’expression, à l’origine limitée au jargon des architectes de l’école des Beaux-Arts, s’est répandue à d’autres professions et à d’autres langues.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]