Annexe:Expressions populaires sur le vent en français

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Le vent a suscité beaucoup d’expressions populaires dont quelques unes sont détaillées ici car décrivant des phénomènes de vents ou s’inspirant de son comportement. L’homme se réfère au vent pour sa vitesse, sa force, son homogénéité, son symbolisme ou se réfère au fait que c’est juste un mouvement d’air donc sans substance réelle.

Expressions ne désignant pas de phénomène de vent[modifier]

Expressions désignant des phénomènes de vent[modifier]

Il existe cependant des expressions populaires concernant des phénomènes de vent, elles sont détaillées ci-dessous :

  • avoir le vent en poupe : vient du XIVe siècle et signifie avoir vent arrière, donc par l’arrière du bateau, ce qui dans l’architecture navale de l’époque signifiait être grandement favorisé dans sa course par les éléments.
  • coupe-vent : vêtement ou obstacle spécifiquement destiné à affaiblir voire arrêter le vent
  • le vent tourne : signifie que la direction du vent change ce qui en voile signifie qu’il va falloir adapter la voilure voire changer de cap pour le prendre au mieux.
  • vent alizé : vent régulier du nord-est soufflant dans les basses latitudes, du nord-est au sud-ouest dans l’hémisphère nord, et du sud-est au nord-ouest dans l’hémisphère sud.
  • saute de vent : brutale variation en intensité du vent.
  • au vent : qui est situé du côté d’où vient le vent.
  • sous le vent : qui est situé du côté opposé d’où vient le vent.
  • vent contraire ou vent debout : signifie que l’on se trouve face au vent et donc dans de mauvaise condition pour faire route.
  • aller contre/avoir vents et marée : aller à l’encontre/bénéficier des vents de la marée.
  • coup de vent : terme de la marine codifiant un vent violent (force 8 à 9 sur l'échelle de Beaufort), entre le « grand frais » (force 7) et la « tempête » (force 10).
  • gagner au vent : remonter petit à petit dans la direction d’où vient le vent.
  • bouter vent en penne : quand on veut ralentir un bateau, on le met face au vent. [2]
  • veiller au grain : se réfère en fait à l’attention que les marins donnaient à voir arriver les grains, vent soudain et violent qui ravageait les bateaux.
  • vent largue : allure d’un voilier entre le vent de travers et et le vent grand largue.
  • vent grand largue : allure d’un voilier entre le vent largue et le vent arrière.
  • vent de travers : allure d’un voilier dans laquelle il reçoit le vent perpendiculairement à sa marche.

Notes et références[modifier]

Voir aussi[modifier]