Az

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : az, AZ, .az,

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1824) Par abréviation. D’abord utilisé par François Sulpice Beudant dans son Traité élémentaire de minéralogie (1824). Beudant y symbolise l’oxygène (alors écrit oxigène) par Ox, le bore par Bo, l’arsenic par Ar et ainsi de suite.

Symbole[modifier]

Az invariable

  1. (Chimie) Symbole chimique désuet de l’azote.
    • Dans le premier compte-rendu de l’Académie des Sciences publié en 1833, la formule de Laurent est écrite avec Az pour désigner l’azote. À partir de cette époque, le symbole Az est employé, mais assez rarement. Persoz, dans sa fameuse introduction à l’étude de la chimie moléculaire, parue à Strasbourg en 1839, emploie tous les symboles de Berzélius et désigne l’azote par N. Ainsi font Gerhardt, Laurent et la majorité des chimistes jusqu’en 1865. Après cette date le symbole Az commence à être de plus en plus employé. Würtz, Berthelot, Sainte-Claire-Deville et Dumas s’en servent exclusivement, et, à la suite de ces maîtres illustres, leurs élèves écrivent Az. De nos jours cependant un revirement brusque s’est produit après le congrès de 1900 et les chimistes organiciens emploient de plus en plus la lettre N. […] Le symbole Az écrit pour la première fois par Beudant n’a acquis que lentement le droit de cité. Après 1865, jusqu’en 1900, il a été presque le seul employé. Pour rendre véritablement universelle la langue chimique, il y aurait intérêt à ce que le symbole N, plus simple que Az, soit définitivement adopté en France, malgré certains inconvénients, tout en conservant le nom d’azote créé par Lavoisier, comme font les Allemands qui désignent l’azote par Stickstoff. (Paul Nicolardot, Le Symbole de l’azote : Az ou N, Revue scientifique, 1910)

Voir aussi[modifier]