Majorque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’espagnol Mallorca → voir majeur et Minorque.

Nom propre [modifier le wikicode]

Nom propre
Majorque
\ma.ʒɔʁk\
ou \ma.jɔʁk\

Majorque \ma.ʒɔʁk\ ou \ma.jɔʁk\ féminin

  1. (Géographie) Plus grande des îles Baléares (dont l’archipel comprend également Minorque, Ibiza et Formentera), en mer Méditerranée.

Variantes[modifier le wikicode]

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Voir à la section « Références ».

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Majorque sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  • [1832] Les étrangers font souvent entendre comme un i cette lettre j placée dans les termes de leur langue, et pour nous conformer à leur prononciation, nous donnons aussi la valeur de i au j de ces même mots, comme dans les noms de l’île de Majorque (l’une des Baléares) ; Jéna, ville de Saxe-Weimar, célèbre par son université, et surtout par la victoire que les Français y remportèrent sur les Prussiens en 1806 ; Jassi, ville située en Moldavie ; Janina, ville de Turquie européenne : Ali, pacha de Janina ; Porto-Ferrajo, etc. Nous écririons naturellement ces termes en substituant un i au j, mais il faut savoir les prononcer quelle qu’en soit l’orthographe. — (Benjamin Legoarant, Nouvelle Orthologie française, tome premier, Mansut Fils, Libraire / Brunot-Labbé, Libraire de l’Université royale, Paris, 1832, page 451)
  • [1856] : 267. — La prononciation du j s’altère dans quelques mots étrangers : Badajoz, Alentéjo se prononcent Badaïosse, Alentéïo ; — John, Johnson se prononcent Djone, Djon’son ; Majorque se dit Maïorque. — Gardez-vous de prononcer rajah ou raja, prince indou, comme raïa, sujet turc soumis à la capitation. — (Jean Baptiste Joseph Frédéric Hennebert, Cours élémentaire de prononciation de lecture à haute voix, et de récitation, Typographie de J. Casterman et Fils, Tournai, 1856, ixième [sic] édition, revue et notablement améliorée, page 74)
  • [1987] Léon Warnant, Dictionnaire de la prononciation française dans sa norme actuelle, Duculot, édition de 1987, ISBN 2-8011-0581-3 : pour « Majorque » (page 847) une seule prononciation est indiquée, celle avec ʒ.
  • [1992] « MAJORQUE […] (avec j chuintant d’après l’écriture, sauf dans le Midi) […] — (Louis Deroy et Marianne Mulon, Dictionnaire des noms de lieux, 1992, Dictionnaires Le Robert, coll. « Les Usuels », ISBN 2-85036-195-X, entrée « Majorque », page 294)