Terra Australis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunt direct du latin Terra Australis (« terre du sud »). Locution attribuée à Aristote[1], puis popularisée par les cartographes européens, du XVe au XVIIe siècle[1].

Nom propre [modifier le wikicode]

Dans cette carte de 1587, la Terra Australis occupe la moitié inférieure de l’hémisphère sud.

Terra Australis \te.ʁ os.tʁa.lis\ féminin singulier

  1. Continent imaginaire occupant la majeure partie non explorée de l’hémisphère sud, avant les découvertes de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l’Antarctique, du point de vue européen.
    • La Terra Australis était sortie des ondes, et bien qu’Oronce Finé, de Briançon, qui grava le premier, en 1531, ce nom sur sa mappemonde ait ajouté ce commentaire : recenter inventa sed nondum pelen cognita, elle devait pendant tout le seizième siècle occuper sur les cartes une part de plus en plus grande de l’hémisphère Sud. — (Marthe Emmanuel, La France et l’exploration polaire, 1959)
    • À la partie septentrionale de la Terra australis, se trouve la notice suivante, en chinois : « Peu de gens sont arrivés aux pays situés plus au sud, c’est pourquoi on n’a pas de notions sur leurs habitas et sur leurs productions. » — (Heirich Julius Klaproth, Mémoires relatifs à l’Asie, tome 3, 1828)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. a et b John Noble Wilford, The Mapmakers, the Story of the Great Pioneers in Cartography from Antiquity to Space Age, p. 139, Vintage Books, Random House 1982, ISBN 0-394-75303-8