Trappe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : trappe, trappé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Par abrègement du nom de l'abbaye fondatrice de l'ordre cistercien de la Stricte Observance, l'abbaye Notre-Dame de la Trappe.
→ voir trappiste

Nom propre [modifier le wikicode]

Invariable
Trappe
\tʁap\

Trappe \tʁap\ féminin invariable

  1. Ordre des trappistes.
    • — Laisse-moi me punir. Moi aussi, je suis coupable. Veux-tu que je me retire à la Trappe ? L’austérité de cette vie peut apaiser ton Dieu… — (Stendhal, Le Rouge et le Noir, Chapitre xix, 1830)
    • De l’amour du plaisir, et c’est le sensuel qui est enfermé à la Trappe. De l’instinct sexuel, et c’est le débauché que son vice mène au sort d’Abélard… — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 257)
  2. (Par extension) Maison de trappistes.
    • Se retirer dans une Trappe.
    • Mais, autant que je puis me le rappeler, les Trappes sont elles-mêmes divisées et ne vivent point sous une discipline uniforme. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

  • trappe (dans le sens de maison)

Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Trappe sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]