aequitas

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

De aequus (« égal ») avec le suffixe -itas.

Nom commun [modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif aequitas aequitatēs
Vocatif aequitas aequitatēs
Accusatif aequitatem aequitatēs
Génitif aequitatis aequitatum
Datif aequitatī aequitatibus
Ablatif aequitatĕ aequitatibus

aequitas \Prononciation ?\ féminin

  1. Égalité.
    1. Égalité d’âme, calme, équilibre moral, équanimité.
      • novi moderationem animi tui et æquitatem, Cicéron. CM 1
        je connais ta pondération et ton égalité d’âme.
      • animi æquitas in ipsa morte, Cicéron. Tusc. 1, 97
        égalité de l’âme (sang-froid) en présence de la mort.
    2. Absence de passion, de parti pris, impartialité.
    3. Absence de convoitise, esprit de modération, désintéressement.
    4. Équité, esprit de justice, en relation avec aequabilitas, « égalité », comme la cause avec l’effet.
      • aequitas magistratuum, Cicéron. Verr. 1, 151
        l’équité des magistrats.
      • aequitas legis, Cicéron. Vat. 27
        justice d’une loi.
      • aequitas causæ, Cicéron. Att. 16, 16, 9
        justice d’une cause.
      • aequitas condicionum, César. G. 1, 40, 3
        propositions équitables.
    5. Équité en jurisprudence (opposée à la lettre du texte de loi).
      • multa pro æquitate contra jus dicere, Cicéron. de Or. 1, 240
        défendre abondamment l’équité contre le droit strict.
      • æquitatem relinquere, verba ipsa tenere, Cicéron. Mur. 27
        laisser de côté l’équité, s’en tenir à la lettre même.
    6. (Rare, non classique) Égalité, juste proportion.
      • aequitas portionum, Senèque. Nat. 3, 10, 3
        la juste proportion des parties.
      • aequitas membrorum, Suetone. Aug. 78
        exacte proportion des membres.

Variantes[modifier]

æquitas : dans les textes latins imprimés, on emploie volontiers, ce que ne faisaient pas les Romains de l’Antiquité, la ligature æ. Son utilisation ressortit surtout à la composition soignée.

Antonymes[modifier]

Références[modifier]

  • « aequitas », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 (page 76)