appréhension

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : apprehension

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin apprehensio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
appréhension appréhensions
\a.pʁe.ɑ̃.sjɔ̃\

appréhension \a.pʁe.ɑ̃.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de saisir les choses par l’esprit.
    • Ce jeune homme a l’appréhension très vive.
    • Par leur dimension verticale centimétrique à métrique, les horizons sont directement perceptibles à l’œil nu sur le terrain. Le prélèvement d’échantillons est possible à la main. C’est pourquoi l’horizon est le niveau d’appréhension le plus pratique pour observer et échantillonner une couverture pédologique. — (Association française pour l'étude du sol, Référentiel pédologique, Éditions Quæ, 2008, ISBN 978-2-7592-0186-0 → lire en ligne)
  2. (Logique) Idée qu’on prend d’une chose sans en porter alors aucun jugement.
    • La simple appréhension est la première opération de l’esprit.
  3. Crainte.
    • Mon âme est oppressée par une indéfinissable appréhension qui glace mes sentiments et me jette dans une torpeur continuelle. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ansch. I, Paris, 1832 ; p. 26)
    • Ce n'était pas sans une vive appréhension que le Grand Orient se voyait imposer un Grand Maitre absolument étranger à la Maçonnerie et qui ne devint Maçon qu'après sa haute investiture. — (Louis Amiable & Jean-Claude Colfavru, « Le Grand Orient de France au dix-neuvième siècle », dans La Franc-maçonnerie de France depuis 1725 (Exposé historique et doctrinal), discours prononcés le 16 juillet 1889, Paris : Secrétariat général du Grand Orient de France, 1889, p. 64)
    • Jacques éprouva une singulière appréhension quand, vers le milieu de janvier, le capitaine lui demanda de nouveau à s'entretenir avec lui. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Il n’alla pas non plus de leur côté, parce qu’il sentait bouillonner au-dedans de lui un trop-plein de rage et d’appréhension, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 354 de l’édition de 1921)
    • Je vais m'étendre dans la prairie, sous un pommier aux pommes vertes et dures. Je peux dormir au-dessous d'elles, je peux les contempler sans crainte, et même sans l'appréhension d'avoir à inventer, l'une tombant, les lois du monde. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • L'opinion s'écarterait vite d'un régime dont l'agencement impliquerait le risque de réformes précipitées, qui lui donnerait l'appréhension du déséquilibre. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  4. (Droit) Action de soustraire, de saisir.
  5. (Droit) Arrestation.
    1. (Par extension) Action d'enlever une personne contre sa volonté.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]