ar gêr

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’article ar et du nom kêr (« ville, domicile »).

Locution nominale [modifier le wikicode]

ar gêr \ar'ɡɛ:r\ féminin.

  1. Chez soi, le domicile de celui qui parle.
    • Tud ar gêr.
      Les gens de la maison où l’on habite.
    • Paotr ar gêr. Plac'h ar gêr.
      L'homme /la femme qui reste garder la maison quand les autres personnes sont partis à la messe, à la noce, à une fête.
    • Kleñved ar gêr.
      Le mal du pays.
    • (bezañ, chom) e-barzh ar gêr, er gêr
      (Être, rester) à la maison.
    • (dont, mont, distreiñ / dizreiñ) d’ar gêr
      (Venir, aller, revenir) à la maison.
    • Kas an dorzh d'ar gêr.
      Ramener la miche à la maison, rendre la monnaie de sa pièce.
    • Mont eus ar gêr.
      Quitter la maison.
    • N'on ket bet eus ar gêr.
      Je ne suis pas parti / ne me suis pas absenté de la maison.