arat

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Arat., arât, árát

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen breton arat[1], issu du celtique *ar-jo-, qui remonte à l’indo-européen *h₂erh₃-ie-, duquel procèdent l’islandais erja, le lituanien árti et le grec ancien aroûn (ἀροῦν).[2]
À comparer avec les verbes arddu en gallois, aras en cornique et air en irlandais (sens identique).
→ voir arar.

Verbe [modifier le wikicode]

arat \ˈɑːrat\ intransitif et transitif direct (voir la conjugaison), base verbale ar-

  1. Labourer, charruer.
    • Unan a vo o kas ar hezeg hag unan a vo o helad : o daou e vint oh arad. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, page 23)
      L’un conduira les chevaux, un autre dirigera la charrue, tous les deux laboureront.
  2. (Figuré) Filer.
    • Ma ’z-pije gwelet hennez oh arad etrezeg Lokemo ! — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, page 24)
      Si tu avais vu celui-là filer, « cavaler », en direction de Locquémeau !

Variantes dialectales[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Ranko Matasović, Etymological Dictionary of Proto-Celtic, Brill, Leyde, Boston, 2009 ISBN 978-90-04-17336-1 (ISSN 1574-3586), page 44-45