filer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de fil ou du bas latin filare (« étirer en fil, faire couler en fil »).

Verbe [modifier le wikicode]

filer \fi.le\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tordre ensemble plusieurs brins de chanvre, de lin, de soie, de laine, etc., pour qu’ils forment un fil.
    • Les fileuses prenaient place autour de la table carrée et aussitôt commençaient à filer. C’était à qui filerait le plus de fil mince, ferme, égal. — (Charles Wagner, Auprès du foyer, Armand Colin, Paris, 1898, page 159)
    • Les femmes, qui sont de taille moyenne et plutôt trapues, portent une robe en vadmel, sorte de flanelle tissée avec la laine qu’elles-mêmes ont cardée et filée. — (Anna Sée, L’Archipel des Féroé, dans la revue Le Tour du Monde, L. 44, 1905)
    • Cette industrie du drap est en effet l'une des plus complexes, et le nombre des opérations nécessaires pour transformer la laine brute en produit fini est très élevé. Il fallait trier la laine, la teindre, la mélanger, la carder, la filer, la tisser, dégraisser le tissu, le fouler, le lainer, le tondre, l'épinceter, et enfin lui donner de l'éclat en le pressant. — (André Maurois, Histoire de l'Angleterre, Fayard & Cie, 1937, page 235)
  2. Tirer un fil de son corps, en parlant des insectes ou des araignées.
    • Une araignée qui file sa toile.
  3. (Sens figuré) Conduire, développer progressivement et avec art.
    • Filer une intrigue, une scène, un couplet.
    • Il s’éveillait, m’enlevait dans ses bras, nous filions notre grande scène d’amour. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 73)
  4. Tirer de l’or, de l’argent en les passant à la filière.
    • Filer de l’or, de l’argent.
  5. Couvrir d’un fil d’or ou d’autre métal, un fil de soie, de chanvre, etc.
    • Filer sur soie, sur fil.
  6. (Marine) Larguer, lâcher, relâcher.
    • Filer le câble, une manœuvre.
  7. (Marine) Laisser descendre librement dans l’eau.
    • Filer la ligne de sonde, l’ancre.
  8. (Musique) Prolonger l’exécution d’un son, d’une mesure, en commençant piano, pour augmenter jusqu’au forte et finir ensuite comme on a commencé.
  9. (Par extension) (Police) Suivre quelqu’un et le surveiller discrètement ; pister.
    • Il ne se permit qu’une seule question, à savoir : « s’il faudrait venir chercher M. le vicomte quand la dame à filer serait enfermée avec celui qu’elle allait voir. » — (Hector Malot, Un mariage sous le Second Empire, 1873)
    • Ce maquignon se trouve partout où il y a un mauvais cheval à vendre ; il opère de haut et de loin, file un cheval comme un agent filerait un malfaiteur ; il a ses dépêches, son contrôle, ses espions. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Je suis un imbécile de prendre tant de précautions, c’est évident, personne ne me file. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1065)
  10. (Militaire) Aller de suite, l’un après l’autre.
    • Faire filer les troupes sur un point.
    • Faire filer le bagage.
    • À droite et à gauche, filant de l’avant-scène au fond, des lits accolés deux à deux, et garnis de leurs couvre-pieds réglementaires. — (Georges Courteline, Lidoire, 1891)
  11. (Familier) Donner.
    • Rien d'autre, dans la communauté virtuelle, que le désolant spectacle des bogosses autoproclamés qui filaient des rancards débiles à des filles qui ne l'étaient pas moins, à grand renfort de Ase soiiiiiiiir, jte kiff ou de G troooooop hâte d'y eeeeetre. Non, je ne les enviais pas. — (Anne Percin, Comment (bien) rater ses vacances, Éditions du Rouergue, 2011)
  12. (Intransitif) S’allonger en filets, en parlant d’une matière molle et tenace.
    • La glu file aisément.
  13. Tirer un fil de son corps, en parlant des insectes ou des araignées.
    • Les chenilles, les vers à soie filent.
  14. Couler doucement et sans se diviser en gouttes, en parlant d’un liquide.
    • Ce sirop, cette liqueur file.
    • Ce vin tourne à la graisse, il file.
  15. Monter et donner de la fumée, en parlant de la flamme, de la lumière d'une lampe, d'une bougie.
    • Cette lampe file.
    • […] la vue des lavabos recouverts de serviettes, des lits transformés en vestiaires, sur le couvre-pied desquels s’entassaient les pardessus et les chapeaux lui donnait la même sensation d’étouffement que peut causer aujourd’hui à des gens habitués à vingt ans d’électricité l’odeur d’une lampe qui charbonne ou d’une veilleuse qui file. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 108)
    • Marie, qui détesterait d’être prise en flagrant délit d’avarice, remonte la lampe de telle façon que celle-ci se met à filer. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 22)
  16. (Familier) Avancer rapidement.
    • Filer un nœud, deux nœuds, trois nœuds, etc. se dit d’un navire qui, dans l’espace de trente secondes, parcourt une fois, deux fois, trois fois, etc., la distance qui sépare deux nœuds consécutifs de la ligne de loch.
    • …et l’on voyait déjà quelques embarcations filer doucement sur l’eau que battaient les grands avirons, pareils à des vols de goélands lents et bas. — (Octave Mirbeau, Les Eaux muettes)
    • Le vol était monotone. Nous filions vers la terre américaine, ce n’était pas douteux, et nous attendions que les kilomètres s’ajoutent aux kilomètres. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  17. (Familier) S’en aller ; se retirer.
    • Il nous revient que le forban qui dirige la Banque Corland et Cie serait à la veille de mettre les clefs sous la porte et de filer vers des cieux plus hospitaliers. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 242)
    • Le motard découvrit ce qu’il cherchait dans l’une des poches pratiquées dans le capitonnage des portières et, sans se donner la peine de procéder à une vérification, il dégonfla les pneus de la traction de quatre coups de poinçon, ramassa le couteau, réenfourcha sa machine et fila. — (Claude Orval, Un Sursis pour Hilda, Librairie des Champs-Élysées, 1960, première partie, chapitre III)
    • À chaque escale à Amsterdam, je filais au marché aux fleurs du Singel ou chez un vieil horticulteur de Schoorl pour lui rapporter des oignons de jonquilles, de jacinthes, de muscaris, d'amaryllis. — (Gérard Gréverand, Le Capitaine à l'heure des ponts tranquilles, Éditions Les Escales Domaine français, 2016)
  18. (Marseille) (Familier) Se bagarrer.
    • Viens avec moi, on va se filer, tête à tête, je vais te fumer derrière le cyprès — (IAM, Je danse le MIA)
  19. (Sylviculture) S’allonger exagérément, généralement en devenant fragile.
    • Le chêne rouge a tendance à plier sous le poids de ses feuilles durant les premières années, en raison d'un manque de rigidité de la tige et d'une propension à filer vers la lumière. — (CRPF Grand Est, Le chêne rouge d’Amérique, 2005 → lire en ligne)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
filer filers
\faj.lœʁ\

filer \faj.lœʁ\ masculin

  1. (Anglicisme informatique) Dispositif de stockage de fichiers.

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Breton[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Mutation Forme
Non muté piler
Adoucissante biler
Spirante filer

filer \ˈf̬iːlɛr\

  1. Forme mutée de piler par spirantisation (p > f).