larguer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle)[1] Dénominal de largue[2] ou emprunté à l’espagnol largar[2] de même sens.

Verbe [modifier le wikicode]

larguer \laʁ.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Lâcher une manœuvre, lâcher ou filer le cordage qui retient une voile par le bas.
    • Larguer l’écoute.
    • Larguer l’amarre.
    • L’heure passait et la corvette larguait ses voiles. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
  2. (Par extension) Lâcher une chose, la faire tomber.
    • Le 7 mai au matin, 151 bombardiers américains reçoivent la mission de détruire les installations ferroviaires de Mohon ; quatre-vingt-cinq réussissent à larguer tout ou partie de leurs mortelles cargaisons : 263 bombes s’écrasent sur la cible. — (Gérald Dardart, Les Ardennes dans la guerre, 1939-1945, De Borée, 2008, p. 357)
    • Alcolo génétique, Bibo ne taffait pas et croulait sous les dettes, larguait toute sa thune dans la boisson et de temps en temps dans un tapin du cours de Vincennes. Zarca, Paname Underground, Editions Goutte d'Or, 2017
    • (Argot) Larguer une caisse, péter.
  3. (Familier) Rompre une relation amoureuse, abandonner, se défaire de.
    • Ce type a à peine commencé avec une fille qu’il la largue pour une autre.
  4. (Sport) Distancer facilement, largement.
    • Quand, soudain, elle déboule, venue d'on ne sait où. […] Sans un regard, elle largue Baptiste. Il finit à la ramasse. Deuxième après 97 bornes… — (On grimpe, chérie !, Le Canard enchaîné, 18 mai 2016)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]