bélinge

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bélinge bélinges
\be.lɛ̃ʒ\

bélinge \be.lɛ̃ʒ\ masculin féminin

  1. (Vieilli) Étoffe de drap grossier de serge de laine ou de laine et de fil.
    • Un des pieds de l’enfant glisse, et dans la rivière
      Elle tombe aussitôt, la tête la première;
      Sa jupe de bélinge à deux longs clous saillans
      S’accroche, puis s’allume à ses charbons brûlans
      Et bientôt d’un grand mont une voix descendue
      « Elle est morte noyée et brûlée et pendue ! »
      — (Édouard d'Anglemont, Nouvelles légendes françaises, 1833.)
    • L’habillement consiste pour les hommes, en été, en pantalon de toile ou bélinge (fil et laine), blouse de toile ou de coton, gilet de bélinge, bonnet de toile et sabots bridés en bois de peuplier. — (Annales d’hygiène publique, industrielle et sociale, Volume 23, 1840.)
    • La fabrication des lainages communs, serges, étamines, pinchinats, tiretaines, bélinges, celle de la bonneterie et des bas d’estame c'est-à-dire de laine filée, et enfin la production des toiles occupent une quarantaine de villes ou de gros bourgs.— (Prosper Boissonnade, Essai sur l’organisation du travail en Poitou depuis le XIème siècle jusqu’à la Révolution. Tome 1 , 1900.)
    • Les étoffes fantaisie des grands magasins ont aujourd’hui détrôné le bélinge ou droguet dont les paysans faisaient grand usage. C’était une sorte de serge rêche, dont la chaîne était en fil de lin et la trame en charpie de laine filée.— (Francis Legouais, Des macles des Rohan au bonnet républicain, 1974.)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • BELINGE, s. f. (Commerce) : On nomme ainsi en Picardie, particulièrement du côté d’Amiens, une tiretaine fil & laine très-grossière, qui se fabrique à Beauchamp le vieil. — (Dictionnaire de Trévoux, Belingue, 1771)

Gallo[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Le terme viendrait du breton berliñj (« tiretaine, mauvaise toile »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bélinge bélinges
\Prononciation ?\

bélinge \bəlɛ̃ʒ\ ou \belɛ̃ʒ\ masculin (orthographe non normalisée du gallo)

  1. (Loire-Atlantique) Bure, tiretaine, étoffe grossière.

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Adolphe Orain, Glossaire patois du département d'Ille-et-Vilaine suivi de chansons populaires avec musique, Maisonneuve Frères et Ch. Leclerc, 1886, 279 p., p. xi [texte intégral]
  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 p. ISBN 978-2906064645, p. 110