baguenauder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Probablement de baguenaude, en languedocien baganaudo, fruit du baguenaudier.

Verbe [modifier le wikicode]

baguenauder \baɡ.no.de\ intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se baguenauder)

  1. S’amuser à des choses vaines et frivoles comme les enfants qui font claquer les baguenaudes en les crevant.
    • Allons, dit-il, entrez, puisque vous êtes venus… Entrez, ça vaudra mieux que de baguenauder devant des bêtises. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Tu baguenaudes dans les pâturages, Belle Des Champs. Dis, donne-nous un Peu de ton fromage, Belle des Champs… — (Richard Gotainer, Belle des champs)
    • Comme ce matin-là, il baguenaudait par la cuisine, traînant ses sabots sur les dalles pour faire du bruit, attendant sans impatience aucune l’heure de l’école, son père, revenant de l’étable, l’interpella à brûle-poil […]. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Pronominal) (Familier) Se promener, flâner sans but précis.
    • On s’est baguenaudé toute la journée.
    • L'exercice de l'effraction commande qu'on ne perde pas de temps, mais là, dans cette espèce de musée magnifique, je me suis offert la liberté de me baguenauder, en esthète, d'une œuvre à l’autre.. — (Franz Bartelt, Le Jardin du bossu, Gallimard, 2004)
    • Quoi de mieux, pour sentir battre le pouls du tuning, que de baguenauder, un samedi ou un dimanche après-midi, dans un meeting, ces rassemblements organisés pour désigner les voitures les mieux personnalisées ? — (Stéphanie Maurice, La passion du tuning, Seuil, 2015, coll. Raconter la vie, p. 11.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]