crever

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin crepare (« éclater [en parlant d'un son] ») ; on est passé du sens de « éclater » à celui de « fendre » (voyez le substantif une crevée) pour aboutir à celui de « mourir ». Voyez, dans un domaine plus ludique, le parallèle entre « éclater de rire », « se fendre la gueule » et « mourir de rire ».

Verbe [modifier]

crever \kʁǝ.ve\ intransitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se crever)

  1. S’ouvrir par un effort violent.
    • Nous traversâmes un large guéret dont les mottes crevaient sous nos pas en poussière rouge ; […]. — (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Ce sac crèvera, si vous l’emplissez tant.
    • Ce tuyau est trop faible, il est à craindre qu’il ne crève.
    • Le nuage est près de crever.
    • L’orage crèvera bientôt.
    • L’abcès, la tumeur n’est pas encore près de crever.
    • Le pneu de sa bicyclette, de son auto a crevé.
  2. (Familier) Mourir.
    • Crever de faim, de soif, (Figuré) avoir une grande faim, une grande soif.
    • Crever de chaleur, (Figuré) avoir excessivement chaud.
    • D’écœurement, de dégoût et d’indigestion, Tintin vomit tripes et boyaux et faillit en crever pendant la nuit. — (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Que cela ne vaut plus la peine de lutter, que sa carrière est finie, qu'il aime autant crever tout de suite... Car il dit crever ! — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
    • …par anesthésie le poisson se retourne et flotte, le ventre en l’air. C’est ce qui arrive également aux poissons fatigués, sur le point de crever ou venant d’être pêchés. — (Paul Bougis, Atlas des poissons – Fascicule I : Poissons marins, Tome I., 1959)

crever transitif

  1. Ouvrir, faire éclater par un effort violent.
    • Le débordement des eaux a crevé la digue. Crever un sac à force de le remplir.
    • Un gros poisson creva les filets. Crever le fiel d’un poisson en l’éventrant.
  2. (Par extension) (Familier) Rendre malade ; faire presque mourir par un excès de fatigue ou de nourriture.
    • — Pourriez-vous me dire comment elle est devenue si rondelette.
      — Pardi, en se crevant de mangeaille comme vous et moi.
      — (Denis Diderot, Mémoires, correspondance et ouvrages inédits, Paris : Paulin, (2e éd.), 1834, t. 1, page 168)
    • Se crever les yeux, (Sens propre) Se les détruire volontairement. (Par extension) (Familier) Altérer l’organe de la vue par un travail excessif ou fait dans de mauvaises conditions d’éclairage ou autres.
    • Se crever de travail.
    • Se crever de mangeaille.
  3. (Très familier) Tuer.

Dérivés[modifier]

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin crepare.

Verbe [modifier]

crever \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. Poindre, percer, éclater.
  2. Crever, faire périr.

Références[modifier]