balier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

balier \ba.lje\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Archaïsme) ou (Régionalisme) Balayer.
    • Les veilles de Fêtes le Sacristain baliera l’Église aprés dîné avant que de changer les paremens d'Autel, il fera encore la même chose le lendemain des grandes Fêtes […]. Et quand il n'y aura pοint de Fête pendant la semaine , il la baliera pour le moins le Samedi. — (Le Pastoral de saint Charles Borromée ou Avis aux curez et aux autres pasteurs des âmes, traduit par Edme de Cloyseault, 1697)
    • Ceux-cy sans les remuer de leur place ne rechausser aucunemèt , estoient seulement raclez & baliez en perfection, […]. — (Olivier de Serres, Le theatre d'agricvltvre et mesnage des champs, édition Robert Valentin, 1623)

Notes[modifier le wikicode]

  • Louis Philippe Geoffrion, Zigzags autour de nos parlers: simples notes, 1924, p.165, indique:
  • Balier, baliure : Comme dans nos papiers, balier et baliure s’emploient pour balayer et balayures dans l’Anjou, l’Auvergne, le Berry, la Champagne, le Maine, la Lorraine, le Nivernais, l’Orléanais, la Picardie, la Saintonge et la Touraine.

Dérivés[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens et dans la ci-devant Province de Lorraine, 1807.
  • MM. Robin, Le Prévost, A. Passy et de Blosseville, Dictionnaire du patois normand en usage dans le département de l'Eure, publié par la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure, Évreux, Charles Hérissey, 1882.
  • Jean Humbert, Nouveau glossaire genevois, 1852.