balayer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Dénominal de balai. Pour certains des sens, c'est le dérivé de baler avec le suffixe -ayer, ou tout du moins, ce verbe, et balancer ont influencé la dérivation sémantique.

Verbe [modifier le wikicode]

balayer \ba.lɛ.je\ ou \ba.le.je\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Nettoyer un lieu avec le balai.
    1. Enlever des ordures avec le balai.
      • Balayer la poussière, les épluchures, les débris, etc.
  2. (Par extension) Traîner au sol, en parlant de l’extrémité d’un vêtement que l’on porte.
    • Sa robe, la queue de sa robe balaie la terre, le plancher.
    • Lourdement, balayant de ses larges plis le plateau, la masse du velum rouge dégringola du cintre avant de remonter, pour retomber et se relever de nouveau. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (Figuré) Repousser, éloigner.
    • La Première ministre britannique Theresa May a balayé ce samedi les contre-propositions à son projet d’accord négocié avec l’Union européenne sur le Brexit, affirmant qu’elles ne feraient pas disparaître les problèmes. — (M.J. avec AFP, « Brexit : Theresa May balaie les contre-propositions de ses rivaux » sur BFMTV.com, NextInteractive. Mis en ligne le 17 novembre 2018)
    • Balayer tous les obstacles, toutes les résistances.
  4. (Militaire) Faire subir le feu nourri des armes avec un mouvement circulaire.
  5. (Militaire) Chasser les ennemis d’un lieu, faire place nette.
    • Les Versaillais balayèrent place Blanche une barricade défendue par deux cents femmes suivant l'exemple de Louise Michel, une des dirigeantes de la Commune. Puis ils nettoyèrent au canon la place de Clichy. — (Georges Fleury, De Gaulle: De l'enfance à l'appel du 18 Juin, Flammarion, 2007, p. 42)
  6. (Politique) Remporter une grande majorité des sièges sur un territoire donné lors d'élections générales.
    • Il ne balaierait sans doute pas le Québec à la prochaine élection, comme l’avait fait son père en 1980 en remportant 74 des 75 sièges. — (Le Devoir, 18 octobre 2014)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]