balayer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIIe siècle) Dénominal de balai. Pour certains des sens, c'est le dérivé de baler avec le suffixe -ayer, ou tout du moins, ce verbe, et balancer ont influencé la dérivation sémantique.

Verbe [modifier]

balayer \ba.lɛ.je\ ou \ba.le.je\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Nettoyer un lieu avec le balai.
    1. Enlever des ordures avec le balai.
      • Balayer la poussière, les épluchures, les débris, etc.
  2. (Par extension) Traîner au sol, en parlant de l’extrémité d’un vêtement que l’on porte.
    • Sa robe, la queue de sa robe balaie la terre, le plancher.
    • Lourdement, balayant de ses larges plis le plateau, la masse du velum rouge dégringola du cintre avant de remonter, pour retomber et se relever de nouveau. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (Figuré) Repousser, éloigner.
    • Balayer tous les obstacles, toutes les résistances.
    • Il balaya tout ce qui s’opposait à son passage.
  4. (Militaire) Faire subir le feu nourri des armes avec un mouvement circulaire.
  5. (Militaire) Chasser les ennemis d’un lieu, faire place nette.
    • Balayer la plaine, le pays.
  6. (Politique) Remporter une grande majorité des sièges sur un territoire donné lors d'élections générales.
    • Il ne balaierait sans doute pas le Québec à la prochaine élection, comme l’avait fait son père en 1980 en remportant 74 des 75 sièges. — (Le Devoir, 18 octobre 2014)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]