beauf

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Apocope de beau-frère.
(Par métonymie) Personnage créé par le dessinateur Cabu dans Hara-Kiri puis Charlie-Hebdo et désignant le stéréotype du Français moyen, vulgaire, borné et chauvin. Ce beauf rejoint le BOF (Beurre/Œuf/Fromage), commerçant fromager sans éthique ni culture, vivant du marché noir durant la Seconde Guerre mondiale, que l’on peut retrouver dans l’œuvre de Jean Dutourd : Au bon beurre.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
beauf beaufs
\bof\

beauf \bof\ masculin

  1. (Argot) & (Familier) Beau-frère.
    • Quand il dit qu'il hait la droite, papa lui hurle qu'il est le dernier des poujadistes et alors mon beauf, il monte sur ses grands chevaux et il proteste: «Voilà ce que j'appelle un argument stalinien.» Mon beauf, c'est sûr, il aime pas la droite. (Patrick Besson, La vie quotidienne de Patrick Besson sous le règne de François Mitterrand, Fayard, 2006)
    • Hé, dis-donc ! c'est normal que ça ralentisse comme ça quand tu passes la quatrième ?
      - Ben ouais, ça fait ça sur toutes les dianes.
      - La deux-chevaux de mon beauf, elle a vachement plus la patate.
      -Ouais... mais ton beauf, c'est pas pareil.
      (Raphaël Péaud, Kyrie rira bien le dernier éd. Le Manuscrit, 2002, p.27)
    • Il est dev’nu mon beauf, un beauf à la Cabu.
      Imbécile et facho mais heureusement cocu.
      (Renaud, Mon beauf)
  2. (Argot) devenu (Populaire) Personne étroite d’esprit, conformiste à l’extrême.
    • On se croit différent, un individu à part, une personnalité et on se réveille caricature, parcours identique à celui du voisin, du voisin du voisin, de n'importe quel beauf, un stéréotype. (Brigitte Jacobs, Made in dignity, 2004, dans Enfin seul (3), Lansmann, (s.d.), p.85)
    • Quel beauf, ce Mikaël ! Aujourd'hui, il avait revêtu le maillot de l'OM de Rudi Völler. Il chantait tout haut du Queen, en faisant des jongles. Par moments, il s'arrêtait, il tendait le cou et poussait une vocalise plus inspirée : « Weeee are the champions […] .» (Benoît Luizard, José reste à Terre, Paris : chez l'auteur, 2010, p.110)
    • […], il était plutôt lourd, ultra-dragueur, et fainéant comme une couleuvre. C'était un vrai beauf bling-bling, autant que pouvait le laisser présager sa grosse Rolex en or, […]. (Lilou Vermont, R.I.P., Éditions Hélène Jacob, 2012)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
beauf beaufs
\bof\

beauf \bof\ masculin et féminin identiques

  1. (Argot) devenu (Populaire) Étroit d’esprit, conformiste à l’extrême, vulgaire.
    • Le tiers-monde n'est plus un terrain de jeu suffisant pour ces poètes qui font exploser toutes les conventions (y compris narratives) pour livrer d'authentiques chefs-d'œuvre de bêtise boostés au patriotisme et à l'humour bas de plafond, quand ce n'est pas franchement beauf et/ou misogyne. (Étienne De Haas, Après les bourrins d'"Expendables 2", les autres familles du film d'action, sur le site leplus.nouvelobs.com, 21 août 2012)
    • Charles 18 ans, étudiant, Paris : « C'est vraiment "beauf" d'acheter un 4x4 pour rouler en ville, et en plus c'est vraiment dire aux autres "moi, le réchauffement de la planète, ça ne me concerne pas". (Blandine Blanc-Durand & ‎Guillaume Jobin, Crise en thèmes: à chacun sa crise, Descartes et Cie, 2009, p.38)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]