biais de confirmation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Composé des noms biais (→ voir biaisé) et confirmation, ce terme désigne l’un des « biais cognitifs » mis à jour par les sciences cognitives, notamment par Daniel Kahneman et Amos Tversky, mais aussi par Maurice Allais en 1953.— ([1])

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
biais de confirmation
\bjɛ dɛ kɔ̃.fiʁ.ma.sjɔ̃\

biais de confirmation \bjɛ dɛ kɔ̃.fiʁ.ma.sjɔ̃\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Psychologie) Erreur logique, tendance naturelle de l’individu, consistant à ne retenir que les expériences qui vont dans le sens de ses convictions, à chercher les éléments qui confirment son idée, au lieu de chercher aussi ce qui l’infirme.
    • Dans son précédent ouvrage intitulé « La Démocratie des crédules » (PUF, 2013), ce même Bronner étudiait le « biais de confirmation », cette tendance à croire les histoires qui vont dans le sens de ses convictions ou préjugés, quelle que soit la véracité de ces histoires. — (« Gérald Bronner, un chasseur de complotistes pris à son propre piège ! », Alter Info du 5 novembre 2014)
    • En somme, on peut voir dans cette crise toute chose et son contraire, pourvu… qu’on en soit déjà convaincu. C’est la marque du « biais de confirmation » : nous prêtons plus d’attention aux informations qui nous confortent dans nos convictions qu’à celles qui nous bousculent. — (Olivier Sibony, « Experts, décideurs ou simples observateurs, nous sommes tous affectés par des biais cognitifs », Le Monde. Mis en ligne le 25 avril 2020)
    • Une fois que notre idée est faite, notre cerveau filtre les nouvelles informations avec un biais bien connu : le biais de confirmation.
      "C’est notre tendance à accepter les informations qui sont en accord avec nos opinions et à rejeter ce qui les contredit", explique le neuroscientifique Read Montague, chercheur à l’Institut polytechnique et Université d’État de Virginie.
      — (Bouchra Ouatik, Nous sommes prédisposés à être conspirationnistes, radio-canada.ca, 10 janvier 2021)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]