erreur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin error (« course à l'aventure »), visiblement dérivé du verbe errare, signifiant « errer ».

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
erreur erreurs
\ɛ.ʁœʁ\

erreur \ɛ.ʁœʁ\ féminin

  1. Fausse opinion ; fausse doctrine.
    • La Foi qui sert de fondement à toutes les Religions n'est qu'un principe d’erreurs, d’illusions et d’impostures. (Jean Meslier, Le Testament, chap. X, édition de Rudolf Charles, t.1, p.66, 1864)
    • Tirer quelqu’un d’erreur.
    • C’est une erreur que de s’imaginer que… Vous croyez qu’il est franc avec vous : erreur.
    • Vous faites erreur.
    • Erreur dans la foi, en matière de foi.
    • Vivre dans l’erreur.
    • Persister dans l’erreur.
    • La doctrine de cet homme est pleine d’erreurs.
    • On a condamné ses erreurs.
    • Combattre l’erreur.
    • Laisser quelqu’un dans l’erreur.
    • Triompher de l’erreur.
    • Erreurs populaires, Fausses opinions, le plus souvent traditionnelles préjugés des ignorants.
    • Les erreurs populaires en astronomie, en histoire.
  2. Illusion, comme dans cette expression.
    • Les erreurs des sens.
  3. Faute ; méprise.
    • Je pouvais être satisfait de mon atterrissage. Après quarante-huit jours de mer, mon erreur de longitude était inférieure à deux milles. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Quelque caillou qu'on lui présentât, il en situait toujours et sans erreur l'emplacement exact : […]. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 70)
    • Même fourmillement de fautes innombrables, d’erreurs ou d'inexactitudes phonétiques, dans les mots souletins que porte le dictionnaire du P. Lhande. (Jean Larrasquet, Le basque de la Basse-Soule orientale, C. Klincksieck, 1939, p.21)
    • (Droit) Erreur depersonne ou sur la personne : erreur qui consiste à prendre une personne pour une autre ou à lui attribuer des qualités essentielles qu’elle n’a pas.
    • Erreur de calcul, Inexactitude, manquement dans le calcul.
    • Sauf erreur de calcul, ou simplement
    • Sauf erreur.
    • Il y a erreur dans ce calcul, dans ce relevé de comptes de droits d’auteur.
    • (Proverbial) Erreur n’est pas compte.
  4. (Vieilli) Action d’errer, au sens de voyager.
    • Les erreurs d’Ulysse.
  5. (Psychologie) État d'esprit qui tient pour vrai ce qui est faux et réciproquement.
  6. Il se prend quelquefois, au pluriel, pour dérèglement dans les mœurs.
    • Les folles erreurs de la jeunesse.
    • Il est bien revenu de ses erreurs.
    • Il est honteux de ses erreurs passées.
  7. (Sciences) Différence entre la valeur exacte et la valeur mesurée, calculée ou estimée.
    • [...] on effectuera les opérations de l’arithmétique avec une erreur comprise entre 1/300 et 1/500 [...]. (Machine à calculer in Annales des ponts et chaussées. 1. Partie. Mémoires et documents relatifs à l’art des constructions et au service de l’ingénieur ; Lois ; Ordonnances et autres actes concernant l’administration des Ponts et Chaussées - 1ère série, Paris, 1840, 2ème semestre, p. 57, lien)
    • En pratique, suivant la qualité du récepteur employé, on observe une indication de la vitesse horizontale avec une erreur comprise entre 0,7 et 0,1 km/h dans 95 % des observations. (Paul Correia, Guide pratique du GPS, Editions Eyrolles, 2012, p. 41)

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]