bombeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot dérivé de bomber avec le suffixe -eur.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bombeur bombeurs
\bɔ̃.bœʁ\

bombeur \bɔ̃.bœʁ\ masculin

  1. Celui qui fabrique des verres bombés.
    • Il menait vers des échoppes qui auraient pu illustrer un livre sur les petits métiers en voie de disparition : il y avait là un cordonnier, un bombeur de verre et peut-être un rémouleur. — (Fouad Laroui, De quel amour blessé, 1998)

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bombeur bombeurs
\bɔ̃.bœʁ\

bombeur \bɔ̃.bœʁ\ masculin (équivalent féminin : bombeuse)

  1. Homme qui peint des tags.
    • Jean-Michel Basquiat, un « bombeur » haïtien, qui se trouva propulsé par ses graffiti sur portières de métro au firmament du show-business grâce au flair de quelques nez creux, avant de tomber dans le néant auquel, déjà, le promettait la nullité, Jean-Michel Basquiat, donc, y figurait par une œuvre bouleversante, succession de graffiti hagards […]. — (Gerald Messadie, La Messe de saint Picasso, Robert Laffont, 2014)
    • L'échec de la diffusion de ce message en dehors des limites géographiques et chronologiques indiquées montre que l'ensemble de la population des bombeurs corses n'a pas jugé pertinente sa reproduction. — (Pierre Bertoncini, Le spectre de la mémoire de Pascal Paoli, L'Harmattan, 2011)
    • Puis, c'est au tour des « bombeurs » de Bastia - Oliva, Christofari et Léoni. Déjà en prison depuis plusieurs mois pour de simples graffitis, ils écopent de peines de deux ans de prison avec sursis. — (Pierre Poggioli, FLNC années 70, Éditions DCL, 2006, p. 126)

Synonymes[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]