boulonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de boulon avec le suffixe verbalisant -er.

Verbe [modifier le wikicode]

boulonner \bu.lɔ.ne\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Transitif) Fixer avec un ou des boulons.
    • Métaux GBL procédera à la préparation et à la confection de l’ensemble des pièces d’acier à son atelier de Dolbeau-Mistassini avant de les expédier sur place pour monter et boulonner les structures. — (Serge Tremblay, Métaux GBL fonce malgré la pénurie de main-d’oeuvre, nouvelleshebdo.com, 17 mai 2019)
    • C’est pour Noël 1965 que ce natif du Michigan (un pays de grands lacs et de dunes plus que de montagnes) eut l’idée de boulonner deux skis l’un contre l’autre pour en faire un engin d’amusement pour ses deux filles. — (Mat Ros, Sherman Poppen, précurseur du snowboard, meurt à 89 ans, snowsurf.com, 7 août 2019)
  2. (Intransitif) (Familier) Travailler, aller au boulot.
    • Fini de boulonner pour les Tordus ! La grève des bras croisés ! — (Raymond Guérin, Les Poulpes, Gallimard, Paris, 1953)
    • La journée s’écoule sans le moindre incident. Chacun boulonne dans sa petite sphère et je donne le change en trimbalant des paperasses d’un air grave et compassé [...]. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 97)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]