boulot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Boulot

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif et nom 1) Dérivé de boule.
(Nom 2) (1881) Apparait sous la graphie bouleau avec le sens de « action, bagarre ». Origine obscure :
  1. Déverbal de boulotter (« mener un train de vie tranquille, sans surprise »), dérivé de bouler (« rouler »), avec le suffixe -oter, le sens de « travailler », a été concurrencé par le sens de boulotter (« manger ») et repris par le verbe boulonner → voir bosse et bosser pour un autre lien sémantique entre « rond » et « travail » ;
  2. La dérivation sémantique de bouleau (« bois difficile à travailler et qui donne beaucoup de travail aux menuisiers », d’où « travail pénible ») semble peu probable.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin boulot
\bu.lo\

boulots
\bu.lo\
Féminin boulotte
\bu.lɔt\
boulottes
\bu.lɔt\

boulot \bu.lo\

  1. (Familier) Petit, rondelet, gros, court, rond, arrondi.
    • Oh ! la, la, elle est bien boulotte ! Y a de quoi manger. — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • Il était courtaud, boulot, bedonnant, très laid: l’allure épaisse d’un chantre d’église. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • La sœur qui était petite et un peu boulotte avait un gros visage joufflu et rouge. — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, chapitre 56, Robert Laffont, 1968)
    • Dans cette économie difficile, Olivier posait maints problèmes. Pour se donner une illusion d’amélioration du niveau de vie, le couple était passé du pain fendu avec pesée au pain boulot, puis au fantaisie, et de faibles moyens pécuniaires obligeaient à de constantes rétrogradations. Atteindrait-on jamais au luxe de la baguette ! — (R. Sabatier, Les Allumettes suédoises, Paris, Albin Michel, 1969)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boulot boulots
\bu.lo\

boulot \bu.lo\ masculin (pour une femme, on dit : boulotte)

  1. (Familier) Personne boulotte, petite et rondelette.

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
boulot boulots
\bu.lo\

boulot \bu.lo\ masculin

  1. (Familier) Travail.
    • Ils font du bon boulot. — (Vailland, Drôle de jeu, 1945)
    • — Je suis au fond du trou, dit–il au capitaine. Je suis en manque, je n’ai plus d’argent et je suis bien incapable de trouver un boulot pour en gagner. — (Philippe Kleinmann & Sigolène Vinson, Substance, Éditions du Masque, 2014, chapitre 22)
  1. Emploi professionnel
    • Vous aurez droit à certains boulots réservés aux Citizen, comme celui de poubelleur, facteur. Vous serez Noir américain avec tout ce que cela comporte de frustrations sous-entendues. — (Roger Geaniton, Comment devenir millionnaire en trois saisons à Manhattan, Éditions Publibook, 2010, page 164)
    • Il adapta ses ambitions à des considérations plus terre à terre comme trouver un petit boulot pour se nourrir. — (Grégoire Nguédi, Voyage entre ciel et terre, page 39, L’Harmattan, 2011)
    • Que répondre d’autre à cette femme qui avait été choyée, entourée… Qui n’avait certainement jamais su ce qu’étaient le besoin, les boulots permettant de gagner trois francs six sous puis la délinquance, la descente aux enfers… — (Carole Duplessy-Rousée, Le Silence d’Amarine, éd. Pygmalion, 2014, chapitre 3)
  2. Travail répétitif, train-train.
  3. (Argot) (Par métonymie) (Vieilli) Personne qui gagne sa vie en travaillant, en allant au boulot, ouvrier ou ouvrière.
    • Julien m’avoua qu’un jour Octave était venu le trouver, lui disant qu’il avait fait connaissance d’un boulot qui avait une belle femme et qu’il fallait lui enlever, qu’il l’habillerait et lui ferait faire la noce [...]. Le boulot, ce qui veut dire en argot un homme qui travaille, c’était moi, et la femme, Cécile. — (Mémoires de Pierre S., voleur, 1900, texte établi et présenté par Anne-Marie Christin, Le Sycomore, Paris, 1982, page 93)
    • Il constatait qu’elle était jolie, mais lui, d’ordinaire si perspicace, il ne pouvait assurer si c’était « un boulot » comme le prétendait René ou tout simplement un tapin ! À coup sûr pas une bonniche ! — (Marmouset, Au Lion tranquille, Librairie de France, Paris, 1922)
    • Sur la voie du métro, alors qu’elle jaillit de terre pour foncer sur Barbès, une équipe de boulots soude un rail. — (Albert Simonin, Hotu soit qui mal y pense, Gallimard, Paris, 1971, page 79)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 3[modifier le wikicode]

boulot \bu.lo\ masculin

  1. Sucre d’orge.
    • Jeanne, vous êtes faible des bronches. Vous devriez prendre un « boulot ». On s’enrhume moins lorsqu’on suce une friandise… Comme Ernestine, la bonne, se tient debout à la porte, Telcide lui commande de prendre dans le buffet la boîte cylindrique en fer-blanc, qui renferme les morceaux de sucre d’orge qu’on appelle « boulots ». — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 18.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]






























Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]