bosse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : bossé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) (Date à préciser) En bas latin bocia, bocium, d’une racine ancienne que l’on retrouve dans l’allemand butze, butzen, « quelque chose d’émoussé, d’obtus » et le flamand butse, « bosse », tout comme le celtique (voir breton bos, bosen, « tumeur pestilentielle » et kymri, bôth « tumeur »).
(Nom 2) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
bosse bosses
\bɔs\

bosse \bɔs\ féminin

  1. Enflure, tumeur sur une région osseuse, causée par un choc ou une contusion.
    • L’autre jour, à table chez M. du Mans, Courcelles dit qu’il avait deux bosses à la tête, qui l’empêchaient de mettre une perruque : cette sottise nous fit tous sortir de table avant qu’on eût achevé de manger du fruit, de peur d’éclater à son nez : un peu après d’Olonne arriva ; M de La Rochefoucauld me dit : Madame, ils ne peuvent pas tenir tous deux dans cette chambre ; et en effet, Courcelles sortit. (Marquise de Sévigné, Lettres de Madame de Sévigné, 20 février 1671)
    • S’il tombe, s’il se fait une bosse à la tête, s’il saigne du nez, s’il se coupe les doigts, au lieu de m’empresser autour de lui d’un air alarmé, je resterai tranquille, au moins pour un peu de temps. (Jean-Jacques Rousseau, Émile ou De l’éducation, livre II, 1762)
  2. Saillie du dos ou de la poitrine, causée par la déviation de l’épine dorsale ou du sternum.
    • Avoir une bosse par derrière.
  3. Protubérance naturelle qui est au dos de quelques animaux.
    • Le chameau a deux bosses ; le dromadaire n’en a qu’une.
  4. Toute élévation sur une surface.
    • Un plat d’argent plein de bosses.
    • Ce terrain offre quelques bosses.
  5. (En particulier) (Taille de pierre) Défaut de taille causé lorsque celle-ci est trop grasse consistant par l’apparition d’une zone surélevée par rapport à la surface travaillée.
    • Il y a de nombreuses bosses sur cette face, il va falloir repasser dessus pour les aplanir.
  6. (Agronomie) Maladie du froment dite aussi charbon.
  7. (Anatomie) Éminence arrondie qui se voit à la surface des os plats.
  8. (Militaire) Bosse à feu ou, simplement, bosse, grande bouteille de verre, qu’on remplissait de poudre, avec plusieurs mèches pendantes et allumées, et qu’on jetait avec une corde, afin que, se brisant dans sa chute, les mèches enflammassent la poudre.
  9. (Arts) Convexités extérieures servant à l’ornement.
    • Ce beau carrosse
      Où tant d’or se relève en bosse.
      (Molière, Les Femmes savantes, III, 2, 1672)
    • Vois-tu ces boucliers roulant comme la lune à travers le brouillard ? Leurs bosses reluisent aux rayons du matin. (François-René de Chateaubriand, Dargo, chant I, 1849, poème traduit du gallique en anglais par John Smith puis en français par Chateaubriand)
  10. (Jeu de paume) Endroit de la muraille, du côté de la grille, lequel renvoie la balle dans le dedans.
    • Attaquer la bosse. Donner dans la bosse.
  11. (Maçonnerie) Petit bossage laissé dans un parement pour indiquer qu’il n’est pas métré.
  12. (Maréchalerie) Appendice que l’on place sous le fer destiné à remédier aux défauts d’aplomb ; c’est une variété du crampon.
  13. (Marine) Bout de corde, qui sert à rejoindre des parties séparées, ou à saisir des cordages et d’autres choses.
    • À peine fûmes-nous à bord que des rafales isolées tombèrent de la montagne ; l’une d’elle fut si violente et soudaine que le bateau raidissant sa chaîne cassa ses bosses ; le frein du guindeau se rompit ; il fallu mouiller le seconde ancre pour pouvoir le réparer. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Retenir une manœuvre avec des bosses.
  14. (Métallurgie) Partie des aplatissoires dans une forge.
  15. (Peinture) Modèle formé d’une figure ou une portion de figure moulée en plâtre.
    • Une étude d’après la bosse.
  16. (Textile) Paquets de chardons à l’usage du foulon.
  17. (Vénerie) Première apparence du nouveau bois d’un cerf, qui a mis bas l’ancien.
  18. (Verrerie) Forme sphérique que le souffleur donne au verre.
  19. (Zoologie) Maladie des porcs dite aussi soie.
  20. (Argot) Dans l’argot maritime, partie de plaisir ou de débauche.
  21. (Phrénologie) Protubérance en certains points du crâne, considérée comme indiquant quelques-unes des facultés fondamentales du cerveau.
  22. (Mathématiques) (Familier) Partie d’une courbe, qui passe d’une dérivée positive (représentation de croissance), à une dérivée négative (représentation de décroissance), en passant par un maximum.
    • La « bosse » consécutive au premier choc pétrolier n’a pas été observée dans de nombreux pays anglo-saxons […] (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)
  23. (Saline) Baril servant à mettre le sel.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Taille de pierre :

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
bosse bosses
\bɔs\

bosse \bɔs\ masculin

  1. (Métrologie) (Désuet)
    • BOSSE, Stückle. Mesure de capacité pour liquides, usitée dans le canton de Neufchâtel. Le bosse = 2 ½ muids ou führling = 4 barriques = 12 ½ gerles = 24 brande ou bücke = 30 setiers ou eimer = 60 brochets ou stützen = 480 pots = 46080 pouces cubes de Paris = 201.18 gallons = 914.06 litres. (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)

Méronymes[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe bosser
Indicatif Présent je bosse
il/elle/on bosse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je bosse
qu’il/elle/on bosse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
bosse

bosse \bɔs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de bosser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de bosser.
  3. Deuxième personne du singulier du présent de l’impératif de bosser.

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]