éminence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : eminence

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1314) Du latin eminentia.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éminence éminences
\e.mi.nɑ̃s\

éminence \e.mi.nɑ̃s\ féminin

  1. Lieu éminent ; monticule.
    • Des maladies pestilentielles désolaient de plus les Gaulois campés dans des bas-fonds, au milieu d'un cercle d’éminences et sur un terrain brûlant, que tant d'incendies avaient imprégné d'exhalaisons enflammées, et où le moimdre vent les offusquait de poussière et de cendre. — (Histoire romaine de Tite-Live, traduction de M. Dureau de Lamalle, revue par M. Noël, 1re décade, tome 3, Paris : chez Guiguet & Michaud, & chez H. Nicolle, 1810, p. 179)
    • Les membres de la commission furent logés à l’établissement des missionnaires, vaste case proprement bâtie sur une éminence. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Le 22 janvier 1793, vers huit heures du soir, une vieille dame descendait, à Paris, l’éminence rapide qui finit devant l’église Saint-Laurent, dans le faubourg Saint-Martin. — (Honoré de Balzac, Un épisode sous la Terreur, 1831)
    • Une grande pierre avait seule glissé jusqu’à la base de l’éminence. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Peu avant de parvenir au village de Champion, la grande route de Namur à Louvain gravit, en quittant la ferme dite de Ponty ou des Pauvres, une éminence dont le sommet se trouve à quelques pas de la borne kilométrique n° 4. — (Eugène de Marmol, « Découvertes d'antiquités dans les tumulus de Champion et dans les localités voisines », dans les Annales de la Société archéologique de Namur, vol. 2, Namur : typographie de A. Wesmael-Legros, 1851, p. 57)
  2. (Anatomie) Saillie.
    • Les éminences des os.
  3. (Christianisme) Titre d’honneur qu’on donne aux cardinaux.
    • C’est ce que leur ont dit leurs parents
      Le bedeau et même Son Éminence
      L’archiprêtre qui prêche au couvent
      Et c’est pour ça et c’est pour ça qu’elles dansent.
      — (Jacques Brel, Les Flamandes, 1959)
attention Ce mot féminin n’a pas de masculin correspondant, et il peut désigner des hommes.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]