monticule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin monticulus.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
monticule monticules
\mɔ̃.ti.kyl\
Un monticule (1).

monticule \mɔ̃.ti.kyl\ masculin

  1. Petite montagne ; simple élévation de terrain ; tertre ; butte.
    • Sur les pentes de quelques monticules, le sol fut absolument raviné et la croûte blanche mise à nu. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • …je grimpai sur la dune la plus élevée de la région ; autour de moi, de tous côtés, je ne vis que la houle grise des monticules de sable. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune,)
    • Sous l'influence des courants, des vents, et des variations de température, de formidables pressions se produisent ; le soulèvement et le chevauchement de la glace donnent naissance à des monticules ou « hummocks ». — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • L'aspect actuel d'un monument mégalithique se dressant sur un monticule a donné à Schumacher et Karge la fausse impression que les dolmens furent construits au-dessus des tumulus. — (Moshé Stékélis, Les monuments mégalithiques de Palestine, Masson, 1935, p.30)
    • Un solarigraphe Volochine occupait le sommet d'un monticule à 150 m à l'Est de la baraque. De ce point l'horizon était dégagé dans tous les secteurs. — (Météorologie, Année géophysique internationale ; participation française, 1961, p. 1-27)
  2. (Baseball) petite élévation du terrain sur laquelle se place le lanceur.

Traductions[modifier]

Références[modifier]