déviation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : deviation

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin deviatio.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
déviation déviations
\de.vja.sjɔ̃\
Fléchage d'une déviation routière.

déviation \de.vja.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de dévier ou résultat de cette action.
    • Déviation en S de la cloison qui du côté gauche arrive au contact du cornet inférieur et obstrue presque complètement la fosse nasale de ce côté. (Revue internationale de médecine et de chirurgie: revue analytique de bibliographie, 1909, vol.20, p.62)
    • Un forage dirigé exige des outils de déviation adéquate, ainsi que des outils de forage spéciaux et quelques outils auxiliaires. Un outil de déviation est un dispositif mécanique, qui posé dans le trou, le fait dévier. (Forage Rotary: Le forage dirigé, groupe III, leçon 1, vol.16, traduit de l'anglais pae A. Hentz sous la direction de P. Motard, Editions TechniP, 1973, p.1-17)
    • La déviation de la caractéristique du filtre linéaire qui en résulte à la sortie, à un instant donné, est donc l'effet cumulatif des erreurs de quantification qui se sont produites pendant tout le passé du système. (René Boite, ‎Martin Hasler & ‎Hervé Dedieu, Effets non linéaires dans les filtres numériques, PPUR presses polytechniques, 1997, p.133)
  2. (Figuré) Comportement considéré comme anormal, voire amoral ; déviance.
    • Fixation et régression ne résument pas entièrement le problème de la genèse des déviations sexuelles. Je rallie sur ce point les théories de Nacht, Diatkine, Favreau qui ouvrent des horizons complémentaires sur la déviation et la perversion. (Entretiens sur la sexualité: Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, 10 juillet-17 juillet 1965, sous la direction de Max Aron & Robert Courrier, Plon, 1969, p.246)
    • Voir ses défauts, sa négativité en action, mettre en évidence le corps ténébreux de soi-même, c'est-à-dire l'ensemble des comportements automatisés qui nous empêchent de nous libérer, nommer son ivrognerie ou les déviations égotiques qui nous mènent par le bout du nez, […]. (Christian Charrière, L’œil d'émeraude: chroniques, Harriet, 1986, p.12)
    • Le scandale, c'est qu'un système déconsidéré par son obésité, son impotence et sa doctrine puisse ainsi continuer de sévir. La faute majeure fut aux origines, dans la déviation égalitariste, de supprimer la sélection et l'émulation. (Claude Imbert, A point nommé, Grasset, 1997)
  3. (Transport) Route construite pour éviter le passage des véhicules dans certaines villes ou certains villages.
    • Yvon, en sa qualité d'adjoint, est encore venu me bassiner avec la déviation de Virail. La départementale passe au mitan du bled. Ils ont posé un panneau, limitation à 45 km/h. (Claude Courchay, Quelqu'un dans la vallée, Jean-Claude Lattès, 1997)
  4. (En particulier) (Transport) Itinéraire routier alternatif à un autre itinéraire momentanément impraticable.
    • Parfois, l'ampleur des travaux est telle que la route doit être provisoirement fermée et interdite à toute circulation. Un itinéraire de déviation est alors provisoirement mis en place. (Réussissez votre code de la route, Activ Permis/MA éditions, 2008, p.78)
    • Déviation provisoire (jusqu'en 2017) pour éviter la zone de travaux de la rocade de contournement du Puy-en-Velay : suivre le sentier à droite. (Le Chemin de Stevenson, Fédération française de la randonnée pédestre, 2015)
  5. (Géographie) Écart entre le nord magnétique lu sur une boussole et le nord géographique.
    • On munit chaque boussole d'une carte de déviation qui indique jusqu'à quel point l’aiguille dévie de sa position correcte. (Encyclopédie Grolier 1947-48, La Société Grolier , 1947, vol.2, p.328)

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]