aplomb

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Aplomb

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De fil à plomb.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
aplomb aplombs
\a.plɔ̃\

aplomb \a.plɔ̃\ masculin

  1. Ligne perpendiculaire au plan de l’horizon indiquée par le fil à plomb.
    • Bien prendre l’aplomb.
  2. (Par extension) Équilibre, stabilité d’un corps solide résultant de l’utilisation du fil à plomb.
    • Ce mur tient bien son aplomb, a perdu son aplomb. - Cette muraille, toute vieille qu’elle est, a bien gardé son aplomb, a conservé son aplomb.
    • Les fauteuils étaient renversés comme après une bagarre, les tables n’étaient plus sous l’aplomb de la suspension, le pupitre à musique était cassé. […]
      Tout de suite, la nonne tirait la table à son aplomb, relevait les chaises, plaçait les fauteuils, ramassait les morceaux de musique.
      — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, pages 194-195)
  3. (Par extension) (Dessin) Juste pondération des figures.
    • Ses figures manquent d’aplomb. - Cet artiste pèche par les aplombs.
  4. (Par analogie) (Hippologie) Équilibre des parties du corps.
    • Les aplombs d’un cheval.
  5. (Musique) Précision de la rectitude de la mesure.
  6. (Figuré) Certaine assurance dans la manière de se présenter, de parler, d’agir.
    • Et bien! monsieur, lui dit cet homme, qui avait gardé son sang-froid et son aplomb, au milieu des folies de la soirée, vous avez vu nos indépendans; qu'en pensez-vous? — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2,4, 1833)
    • C'était un gros garçon, artiste peintre au moins médiocre, à vue très-courte, moralement s'entend, qui ne doutait de rien et parlait de tout avec un aplomb imperturbable. Il prétendait avoir une grande instruction; mais il est à croire qu'il l'avait reçue sous le sceau de la confession, car il ne révélait jamais rien. Emile Mathieu, L'esprit de famille, Paris : Librairie Hachette & Cie, 1863, page 114
    • – Eh bien, et moi, est-ce que je ne suis pas là ?
      L’autre eut l’aplomb de lui répondre :
      – Que voulez-vous ! On est toujours mieux auprès de ses enfants.
      — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 134)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

aplomb \ə.ˈplɒm\ ou \ə.ˈplʌm\

  1. Aplomb.

Prononciation[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

aplomb \Prononciation ?\

  1. Aplomb.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 41,0 % des Flamands,
  • 51,9 % des Néerlandais.


Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]