calembredaine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De calembourdaine, lui-même issu de calembour, à l'origine tout aussi incertaine, le second élément est apparenté à bourde au sens de « plaisanterie, parole en l’air » et croisé avec bredouiller, le premier est plus obscur.
Pihan dérive le mot de l’arabe كلام بردان, kalam-berdàn (« propos froid, faible »)[1]. Cette étymologie suppose que le mot est une contraction de deux constituants initialement séparés: calem et bourdaine. → voir calembour.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
calembredaine calembredaines
\ka.lɑ̃.bʁǝ.dɛn\

calembredaine \ka.lɑ̃.bʁǝ.dɛn\ féminin(Employé le plus souvent au pluriel)

  1. Bourde, vains propos, faux-fuyant, sornette.
    • Le peintre qui siégeait aux stalles en bas, et l’étudiant en vareuse rouge qui nichait en haut, au poulailler, s’égosillèrent de plus belle, en lazzis et en calembredaines. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • C’est avec de telles calembredaines que les prêtres s’imaginent piper la confiance des enfants à l’âge où, précisément, ils commencent à discerner qu’ils n’ont pas poussé dans les choux. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 247)
    • Je me suis moi-même diverti, moins des calembredaines qui ont traîné les rues et dont beaucoup furent inventées, que des historiettes qui me furent contées par des témoins auriculaires. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.38)
Note[modifier]
  • Familier à l’origine, il est aujourd’hui vieilli ou recherché

Synonymes[modifier]

→ voir bagatelle

Traductions[modifier]

Références[modifier]