bagatelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’italien bagatella (« tour de bateleur »). Bateleur vient de l’ancien français baastel.
On note que De Eguilaz, inversant en l’occurrence les rapports de filiation entre bagatela et bagatelle, dérive ce dernier du premier, lui-même de l’arabe بواطل, bawatel pluriel de bâtel, signifiant « chose futile, de peu de valeur »[1]. La substitution du « b », du « v » ou du « g » au « و, wa » arabe, lequel n’a pas d’équivalent dans les langues romanes, est assez fréquente dans les emprunts aux langues orientales, à en juger par des exemples comme barga, albacea[2], alcabot, alcavot, caravane, vizir. Par ailleurs, Lammens[3], Rinaldi[4] et Narducci[5] adoptent la même étymologie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bagatelle bagatelles
\ba.ɡa.tɛl\

bagatelle \ba.ɡa.tɛl\ féminin

  1. Chose de peu de prix et peu nécessaire.
    • Il dépense tout son argent en bagatelles. — Il m’a fait présent de quelques bagatelles.
  2. (Figuré) Chose frivole et de peu d’importance.
  3. (Par extension) Choses qui n’ont pas toute l’importance, toute la gravité qu’on leur suppose.
    • Ignorante comme toutes ses compatriotes, elle était gaie et rieuse, s’amusant de la moindre bagatelle et ne connaissant de la vie que ce qu’elle a d’agréable. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Cependant le prince n’essaya pas même de résister, bien que son caractère fût précisément un de ceux qui se cramponnaient à des bagatelles; […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  4. (Familier) Amourette ou acte de faire l’amour.
  5. Exclamation, pour exprimer le doute, l’incertitude, ou pour marquer le peu de cas que l’on fait d’une menace.
    • Il prétend qu’il me fera un procès : bagatelle ! — Il me maltraitera, dites-vous : bagatelle !
  6. Meurtre, ou acte de tuer. Expression d’origine sicilienne signifiant la liquidation d’une « taupe » ou d’un « moineau ».
    • Il a fait une bagatelle à Dany le moineau.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bagatelle
\ˌbæɡ.ə.ˈtɛl\
bagatelles
\ˌbæɡ.ə.ˈtɛlz\

bagatelle \ˌbæɡ.ə.ˈtɛl\

  1. Bagatelle, babiole.

Synonymes[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bagatella
\ba.ga.ˈtɛl.la\
bagatelle
\ba.ga.ˈtɛl.le\

bagatelle \ba.ga.ˈtɛl.le\ féminin

  1. Pluriel de bagatella.
    1. Leopoldo de Eguilaz, Glosario etimologico de las palabras españoles, Grenade 1886, p. 331
    2. Ibid. p. 19
    3. Henri Lammens, Remarques sur les mots français dérivés de l’arabe, Beyrouth Impr. Catholique, 1890, p. 39
    4. Luigi Rinaldi, Le parole italiane derivate dall’ arabo, Napoli, Detken, 1906, p. 48
    5. Enrico Narducci, Saggio di voci italiane derivate dall’arabo, Rome, 1858, p. 33