affiquet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français affichet « colifichet, bijou » influencé par le normanno-picard affique.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
affiquet affiquets
\a.fi.kɛ\

affiquet \a.fi.kɛ\ masculin

  1. Deux espèces de petits godets de bois reliés ensemble par un caoutchouc que l’on met aux extrémités des aiguilles à tricoter quand on interrompt son ouvrage.
    • L'affiquet attaché à la ceinture de la jeune fille retient la pointe libre de ses aiguilles à tricoter. — (Anne-Marie Sohn, Chrysalides: femmes dans la vie privée (XIXe-XXe siècles), 1996)
  2. (Familier) Parure, ajustement.
    • Comment est sa robe ? — En soie lilas, madame. — Et son chapeau ? — En paille, madame ; et tout rond, avec une plume blanche et des affiquets de velours noir. — (Comtesse de Ségur, Les petites filles modèles, chapitre XI ; Libraitie Hachette et Cie, collection Bibliothèque rose, Paris, 1909, page 110.)
    • Car elle était là, encore en ses vertes années, sans rides ni voussures, ni infirmités d'aucune sorte, belle et blonde en ses affiquets, peignée et pulvérisée de parfums, ressentant tout l'amour que mon père avait pour elle, et le lui rendant au centuple, mais en secret, derrière les raideurs de son orgueil. — (Robert Merle, Fortune de France, 1977)
  3. (Par extension) (Péjoratif) (au pluriel) Menus ajustements d’une femme.
    • Avec tous ses affiquets, elle se croit jolie.
    • C’étaient tous les dimanches parure nouvelle, robes, joyaux, bonnets, des affiquets du diable que les marchands inventent pour la perdition des femmes. — (Émile Gaboriau, L’Affaire Lerouge, Dentu, 1870, p. 508)
    • – C’est bien facile d’avoir tout ce qu’il faut dans son corset, quand on a un vétérinaire qui gagne assez pour vous nourrir à ne rien faire, quand on peut se mettre des affiquets sur le dos et des chapeaux et des bottines ! — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, pages 38-39.)
  4. (Vieilli) (Argot) Couille.
    • La seconde image, beaucoup plus expressive, les désigne comme des « ornements », des sortes de pompons qui pendent et s’agitent au bout d’une chaîne. Ce sont : des affiquets, des brimborions, des breloques, des dandrilles, des pendeloches, etc. — (Pierre Guiraud, Les Gros Mots, 1975, page 63)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]